ARTE Regards
Main basse sur le vignoble bordelais

30 min.
Disponible du 28/11/2017 au 28/12/2017
Version françaiseVersion originale
Soucieuces de s’éloigner de leur image du "nouveaux riches" et de faire preuve d’un bon goût à l’européenne, les grandes fortunes chinoises investissent dans le vignoble français, surtout dans le Bordelais.
Les clients de l’agente immobilière Li Lijuan sont parmi les hommes les plus fortunés de Chine et de Taiwan – des magnats de l’industrie, des traders ou des héritiers, dont le patrimoine se compte en milliards d’euros. Sa spécialité : la négociation des vignobles français. C’est en effet une tendance qui se confirme parmi ces grandes fortunes asiatiques, soucieuse de s’éloigner de l’image du "nouveau riche" et de faire preuve d’un bon goût à l’européenne. Li Lijuan accompagne sur ses nouvelles terres l’investisseur taiwanais Chengchang Lu, qui vient d’acquérir le Château Bel Air, dans le Médoc. À Saint-Émilion, épicentre des vignobles bordelais et de sa culture millénaire, il s’apprête, avec plusieurs de ses concitoyens, à faire son entrée au sein de "La Jurade", célèbre association de vignerons de la région, fondée il y a 800 ans...

Générique

Pays :

Allemagne

Année :

2017