ARTE Regards
Le calvaire des femmes-mulets à Melilla

31 min.
Disponible : 22/11/2017 au 22/12/2017
La frontière la plus méridionale de l’Europe est à Melilla, enclave espagnole sur la côte marocaine. Cette ville vit du commerce d’objets de seconde main provenant d’Europe. Pour éviter les droits de douane, les trafiquants les font transporter notamment par des femmes marocaines...
La frontière la plus méridionale de l’Europe est à Melilla, enclave espagnole sur la côte marocaine. Cette ville vit du commerce d’objets de seconde main provenant d’Europe. Pour éviter les droits de douane, les trafiquants les font transporter par des femmes marocaines – mais aussi des jeunes hommes ou des personnes âgées – qui les présentent comme de simples bagages à main. "Ce n’est pas un travail, c’est la guerre !", s’insurge Nora El Koukhou, l’une de ces "mules", qui traîne quotidiennement d’un côté à l’autre de la frontière des charges de plusieurs dizaines de kilos, ficelées à son corps. Transportées ainsi, les marchandises ne sont pas soumises aux taxes. Ces trafics lucratifs, réalisés dans des conditions inhumaines, ne profitent que très peu aux porteurs, réduits à lutter pour leur survie.

Générique

Pays :

Allemagne

Année :

2017