Forêts labellisées, arbres protégés ?

98 min
Disponible en direct : oui
Version françaiseVersion originale

L’organisme international Forest Stewardship Council (FSC) décerne depuis une vingtaine d’années un label écologique, qu’il appose aux produits (meubles, papier, etc) issus d’une gestion durable des forêts. Enquête sur les nombreuses irrégularités et zones d’ombres qui perdurent autour de cet écolabel.

La forêt primaire cambodgienne disparaît à un rythme vertigineux : depuis l’an 2000, le pays a perdu plus de la moitié de sa surface boisée. À l’échelle de la planète, la déforestation, galopante, produit aujourd’hui davantage d’émissions de CO2 que l’ensemble du parc automobile mondial. Elle entraîne également des déplacements forcés de populations et de graves menaces pour la biodiversité. Pour enrayer cette tendance, l’organisme international Forest Stewardship Council (FSC) décerne depuis une vingtaine d’années un label écologique, qu’il appose aux produits – meubles, papier, etc. – issus d’une gestion durable des forêts.

Zones d’ombre
À ce jour, 200 millions d’hectares de forêt ont été certifiés par le FSC – une surface équivalente à l’ensemble de l’Europe occidentale. Vingt-cinq ans après sa création, quel bilan dresser de ce label ? Constitue-t-il réellement un frein efficace au déboisement et aux activités illicites ? Cette enquête présente un état des lieux plutôt alarmant, au regard des nombreuses irrégularités et zones d’ombres qui perdurent. Certaines entreprises, ayant commercialisé des produits issus de coupes illégales, ont ainsi pu conserver leur label. 


Réalisation :

Manfred Ladwig
Thomas Reutter

Pays :

Allemagne

Année :

2018