Les chanteuses de soul de l’Afrique à l’EuropeAngélique Kidjo, Nneka, Y'akoto

53 min
Version françaiseVersion originale
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Angélique Kidjo, Nneka et Y'akoto : des marchés ensoleillés du Ghana au béton humide du port de Hambourg, portrait croisé de trois divas dont le déracinement a nourri la musique.

Si les voyages forment la jeunesse, forment-ils la musique ? Nneka passe son enfance au Nigeria, où sa peau est jugée "trop claire" du fait de sa mère allemande. En Allemagne, où elle arrive à 18 ans, en 1999, elle se heurte à nouveau au racisme. Sans argent ni domicile fixe, elle est recueillie par un foyer catholique et s'accroche à la musique, malgré le refus de sa famille, jusqu'à percer. Grande voix de la musique, connue désormais dans le monde entier, son aînée Angélique Kidjo est déjà célèbre au Bénin, son pays natal, quand les troubles politiques et la censure la conduisent à émigrer en France, au début des années 1980. Lorsqu'elle ne  voyage pas, celle qui est aussi ambassadrice de l'Unicef réside toujours près de Paris. Née en 1988, leur cadette Y'akoto (alias Jennifer Yaa Akoto Kieck) a grandi au Ghana, bercée par la musique highlife de son père, avant de partir pour Hambourg à l'âge de 12 ans. Toujours en mouvement, elle enregistre le son des rues africaines qu'elle incorpore à sa musique.

"Soul seeking music"
Lorsqu'on demande à Y'akoto de qualifier son style, au-delà du label ethnocentré de "world music", elle propose "soul seeking music"  – une musique "en quête d'âme". En croisant les itinéraires métissés de ces trois chanteuses, Alexander C. Stenzel tisse un bel éloge, à hauteur de voix, du multiculturalisme et de ces femmes puissantes qui l'incarnent. Fondamental dans leur vie, source constante d'inspiration, le déplacement imprègne fortement leur musique. Et si le déracinement reste une blessure, elles sont fières de leur capacité, acquise de haute lutte, à se sentir partout chez elles.


  • Réalisation :
    • Alexander C. Stenzel
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2018