Clémence et Ferdinand

93 min
Disponible du 12/02/2018 au 11/10/2018
Disponible en direct : oui
Sous-titrage malentendant

Revisitant l'histoire d'amour de ses grands-parents, Florence Mauro compose, dans un délicat enchevêtrement d’images d'hier et d'aujourd'hui, une émouvante allégorie de l'inexorable marche du temps.

Sur une table à dessin, le plan d'un phare. Au début des années 1920, la ville de Dunkerque a confié à Ferdinand la construction de son nouveau port. Le fracas de la Grande Guerre et la chaude lumière de Roquebrune-Cap-Martin, le village des Alpes-Maritimes où le jeune ingénieur des Ponts et Chaussées a grandi, sont loin déjà. Ferdinand se donne tout entier à sa tâche lorsqu'il croise Clémence : "Je te regarde, je te regarde", murmure-t-il. "Je ferme les yeux", lui répond-elle en écho. Ces deux-là se plaisent et se le disent entre deux rires étouffés. Ils se marient et, bientôt, voilà André, leur premier fils, puis Vincent et enfin David. Les enfants poussent à toute vitesse. Ils jouent à saute-mouton sur la longue digue que leur père a fait bâtir au-dessus de la Manche…

Sens en éveil
Après avoir consacré en 2002 un roman à ses grands-parents (L'amour éperdu), Florence Mauro revisite en images quatre décennies de leur vie commune. Par un montage subtil et délicat d'archives du chantier dunkerquois, de photos et de films familiaux, mais également de prises de vues réalisées sur les lieux où Clémence et Ferdinand ont vécu, elle transcende leur histoire singulière en une allégorie universelle de l'amour, du temps qui file, et imprime sa marque sur les corps et les décors. Dits en voix off par les comédiens Marie-Sophie Ferdane et Xavier Gallais, les dialogues restitués de Clémence et Ferdinand ponctuent un récit captivant qui met les sens en éveil. De Dunkerque à Roquebrune, où le couple s'installe à la fin des années 1950, le ressac de la mer frappe à leurs fenêtres, les herbes hautes s'agitent dans le vent, les branches sont lourdes de fruits. À petits pas dans sa grande course, le temps aura bientôt balayé les petits agacements, les tracas domestiques et le chahut des enfants, devenus parents à leur tour et auxquels Clémence et Ferdinand auront transmis, tel un précieux présent, un peu de leur amour trop vite passé.


Réalisation :

Florence Mauro

Pays :

France

Année :

2016