La terre des pharaons

3 min.
Disponible : Non
Prochaine diffusion : mardi 26 décembre à 20h55
AudiodescriptionSous-titresSous-titrage malentendantVersion françaiseVersion originale
Dans l'Égypte ancienne,  l'angoisse de sa fin prochaine décuple la cupidité du pharaon Khufu... Quand Howard Hawks reconstruit la pyramide de Kheops au bord du Nil, avec William Faulkner au scénario. Un étrange péplum aux décors fabuleux, qui s'affranchit des règles du genre.
Dans l'Égypte ancienne, plus de vingt-cinq siècles avant notre ère, l'angoisse de sa fin prochaine décuple la cupidité du pharaon Khufu. Obsédé par son désir d'emporter ses trésors dans l'autre monde, il propose un marché à son esclave architecte Vashtar : si celui-ci parvient à lui construire un tombeau inviolable, et digne de sa grandeur, il sera affranchi ainsi que tout son peuple. Rêvant de libérer les siens, l'architecte s'attelle à une tâche qu'il sait colossale, et dessine une gigantesque pyramide. Mais alors que les travaux commencent, mobilisant des milliers d'esclaves dans des conditions inhumaines, Khufu s'éprend de la princesse Nellifer et en fait sa deuxième épouse. Celle-ci décide de s'emparer de ses richesses, et ourdit un complot pour assassiner le pharaon, son fils et sa première femme…

"Hollywood sur Nil"
À l'issue d'un tournage riche en rebondissements et, bien sûr, pharaonique, cette incursion "hawksienne" sur les bords du Nil fut sanctionnée par l'un des rares échecs commerciaux du cinéaste. L'auteur du "Grand sommeil" et de "La rivière rouge", qui ambitionnait de pimenter les lois du péplum de son art du suspense, reniera d'ailleurs peu ou prou sa "Terre des pharaons". Mais son assistant, Noël Howard, a tiré de cette rocambolesque équipée américaine un malicieux livre de souvenirs, "Hollywood sur Nil" (Ramsay). Il y dépeint aux côtés de Hawks d'illustres figures comme Faulkner, tout juste auréolé de son prix Nobel, qui n'en prend pas moins pris au sérieux son rôle de scénariste. En dépit de ce que son hilarant compte-rendu peut donner à penser, cet étrange péplum traite très honorablement de son sujet. Sur fond de décors d'Alexandre Trauner, il montre de façon saisissante la cruauté du temps, et compose un portrait convaincant des principaux personnages mis en scène, s'affranchissant même avec panache de l'obligation du "happy end".

Générique

Image :

Lee Garmes
Russell Harlan

Montage :

Vladimir Sagovsky

Musique :

Dimitri Tiomkin

Production :

Continental Company

Producteur/-trice :

Howard Hawks

Réalisation :

Howard Hawks

Scénario :

Harry Kurnitz
Harold Jack Bloom
William Faulkner

Acteur :

Alexis Minotis
James Robertson Justice
Joan Collins
Dewey Martin
Jack Hawkins

Pays :

Etats-Unis

Année :

1955