28 minutes
Le club

44 min.
Disponible : 16/03/2017 au 10/03/2018
L’historien Pascal Blanchard, la géographe Sylvie Brunel, l’essayiste Laëtitia Strauch-Bonart et la dessinatrice Coco reviennent sur l’élection présidentielle avec les derniers rebondissements qui ont touché la droite et la campagne d’Emmanuel Macron qui multiplie les soutiens au risque de rendre sa démarche illisible.
Chaque vendredi, nous retrouvons notre club d’intellectuels pour revenir sur l’actualité de la semaine. Ont répondu à l’appel l’historien Pascal Blanchard, la géographe et écrivaine, Sylvie Brunel, l’essayiste et journaliste Laëtitia Strauch-Bonart, et la dessinatrice Coco.
Ils sont rejoints par notre invitée bonus Charlotte Nithart la directrice de l’association Robin des bois, qui a pour objectif la protection de l’Homme et de l’environnement par toutes formes de réflexion et d’actions non violentes. Elle revient notamment sur le rhinocéros blanc abattu pour ses cornes lundi dernier dans le zoo de Thoiry.
Nous abordons d’abord le sujet de l’élection présidentielle avec les derniers rebondissements qui ont touché la droite. Malgré une nouvelle révélation du Canard Enchaîné cette semaine et des sondages en berne, François Fillon affiche une fragile entente dans son camp. Suffira-t-elle à le faire revenir dans la course ? Nous discutons ensuite de la campagne d’Emmanuel Macron. À force de multiplier les soutiens, le candidat ne risque-t-il pas de rendre sa démarche illisible et de perdre ses électeurs ?
Le duel de la semaine de Renaud Dély oppose l’actuel Premier ministre néerlandais Mark Rutte au député d’extrême-droite Geert Wilders, qui sont au coude-à-coude pour la prochaine élection législative des Pays-Bas.
Nadia Daam revient sur le hashtag #8mars, créé « en l’honneur » des droits des femmes. Mais cette journée a été récupérée par les marques qui l’utilisent à des fins commerciales qui n’ont rien de féministe.
Claude Askolovitch nous raconte son histoire de la semaine, celle de Sébastien Troadec, qui fut soupçonné un temps d’avoir assassiné ses parents dans ce qu’on appelle « l’affaire Troadec ».
La Une internationale de la semaine est celle du quotidien espagnol El Mundo du 7 mars dernier, avec une photo de quatre leaders européens, Mariano Rajoy, Angela Merkel, François Hollande et Paolo Gentiloni, qui prônent une Europe à deux vitesses.
Dans la séquence « Dérive des continents », Benoît Forgeard se demande comment éviter à son pays un sort funeste. Un début de réponse ? Voter Macron !

Générique

Présentation :

Élisabeth Quin

Pays :

France

Année :

2016

Bonus et extrait

Comment éviter à mon pays un sort funeste ?

3 min

Affaire Troadec : le bourreau était une victime

4 min

Femmes et marques : combien tu m’aimes ?

6 min

Rutte vs. Wilders : des cactus au pays des tulipes

6 min