28 minutes
Une femme au sommet / Massacre à Alep

44 min.
Disponible : 16/03/2017 au 13/12/2017
STÉPHANIE BODET : UNE FEMME AU SOMMET Stéphanie Bodet voue sa vie à l'escalade ; elle en témoigne dans "À la verticale de soi". MASSACRE À ALEP : POURQUOI UNE TELLE INDIFFÉRENCE ? Débat avec Jean-Pierre Filiu, professeur d'histoire du Moyen-Orient à Sciences Po, Agnès Levallois, maître de conférences à Sciences Po et spécialiste du monde arabe, et Raphaël Pitti, médecin de guerre.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
STÉPHANIE BODET : UNE FEMME AU SOMMET Depuis plus de 20 ans, Stéphanie Bodet voue sa vie à l'escalade. Elle parcourt les parois abruptes du monde entier aux côtés de son compagnon, sans que rien ne l’arrête, ni les heures suspendues au-dessus du vide, ni les nuits glaciales passées dans des bivouacs à flanc de montagne. Car au-delà de la performance, l’escalade est pour la grimpeuse professionnelle un geste poétique et un apprentissage de la vie : « on est là, on fait un avec l’élément, on est dans effort juste, on est à sa place ». Stéphanie Bodet témoigne dans "À la verticale de soi", paru aux éditions Paulsen-Guérin, et sur notre plateau.
MASSACRE À ALEP : POURQUOI UNE TELLE INDIFFÉRENCE ? Le régime syrien est aujourd’hui sur le point de remporter une victoire majeure en reprenant la totalité d'Alep, deuxième ville de Syrie. L'ONU, qui s'était déjà alarmée lundi d'« atrocités » commises dans la ville, a annoncé ce mardi qu'au moins 82 civils, dont des enfants, avaient été tués par les forces de Bachar al-Assad. « C'est l'enfer », résume l'organisation des secouristes des Casques Blancs, qui opère dans les quartiers rebelles. Assiégés et affamés, ces quartiers cèdent sous le poids des attaques ennemies, et mettent tristement en lumière la totale impuissance et l’indifférence du reste du monde. Pour analyser la situation, nous accueillons Jean-Pierre Filiu, professeur d'histoire du Moyen-Orient à Sciences Po, Agnès Levallois, maître de conférences à Sciences Po et spécialiste du monde arabe, et Raphaël Pitti, médecin de guerre.

Générique

Présentation :

Élisabeth Quin

Pays :

France

Année :

2016

Bonus et extrait

Stéphanie Bodet

3 min

Fachosphère et mécanique complotiste

2 min

Des applications bénies des dieux

3 min

Courrier de Lyon : une affaire à s’arracher les cheveux !

3 min

Massacre à Alep : pourquoi une telle indifférence ?

23 min