Ondes de choc - Journal de ma tête

4 min
Disponible du 22/08/2018 au 21/08/2018
Disponible en direct : oui
Prochaine diffusion le mercredi 22 août à 02h20
Audiodescription

Juste avant d’abattre ses parents, Benjamin Feller, 18 ans, envoie par la poste à sa professeure de français son journal intime... Ursula Meier ("L’enfant d’en haut") signe le premier volet d’une collection de fictions inspirées de faits divers survenus en Suisse. Une troublante affaire de parricide, avec Fanny Ardant et Kacey Mottet Klein.

"Dans quelques minutes, j’aurai commis l’irréparable." Juste avant d’abattre ses parents puis de se livrer à la police, Benjamin Feller, 18 ans, envoie par la poste à sa professeure de français son journal intime, dans lequel il a couché les pensées qui l’ont habité tout au long des cinq jours qui ont précédé son passage à l’acte. L’enseignante, Esther Fontanel, est interrogée par la justice. Celle qui encourageait ses élèves à épancher dans l’écriture leurs tourments inavoués a-t-elle une responsabilité dans ce crime abominable ? Acculée par le juge Mathieu, qui lui reproche son aveuglement, Esther est peu à peu rattrapée par le doute…

Les mots et les actes
Premier volet d’une collection de fictions dans laquelle quatre cinéastes suisses sondent les maux de la société à travers le révélateur de faits divers réels, Journal de ma tête se penche sur une bouleversante affaire de parricide. Circulant de bouche en bouche, les confessions du garçon nous donnent accès à ses tempêtes intérieures en même temps qu’à l’"onde de choc" provoquée par son geste inexplicable. Face au formidable Kacey Mottet Klein (Quand on a 17 ans), qui parvient à injecter une touchante humanité à son personnage, Fanny Ardant transmet par les variations de son regard et surtout de sa voix, la confusion qui assaille l’enseignante. Servi par la mise en scène sensible d’Ursula Meier (L’enfant d’en haut) et le talent de ses comédiens – dont de véritables policiers et gardiens de prison –, ce téléfilm brouille les frontières entre réalisme et romanesque, à l’image du jeune Benjamin, funambule en déséquilibre sur le fil des mots et des actes.
 


Image :

Jeanne Lapoirie

Montage :

Nelly Quettier

Production :

Bande à part Films
RTS
SRG SSR
ARTE

Producteur/-trice :

Lionel Baier
Agnieszka Ramu
Françoise Mayor

Réalisation :

Ursula Meier

Scénario :

Antoine Jaccoud
Ursula Meier

Acteur :

Fanny Ardant
Kacey Mottet Klein
Jean-Philippe Ecoffey
Stéphanie Blanchoud
Carlo Brandt
Jean-Quentin Châtelain

Costumes :

Anna Van Brée
Kay Devanthey

Décors de film :

Ivan Niclass

Chargé(e) de programme :

Sven Wälti
Gregory Catella
Eric Morfaux

Son :

Patrick Becker
Etienne Curchod

Pays :

Suisse

Année :

2017