500 ans de la Réforme
Avec des œuvres de Samir Odeh-Tamimi, Heinrich Schütz, Mark Andre, Luigi Nono

85 min.
Disponible : 31/10/2017 au 29/01/2018
Le 31 octobre 1517, Martin Luther placardait ses 95 thèses à Wittenberg, un geste considéré comme le point de départ de la Réforme. À l’occasion de cet anniversaire, le nouvel orchestre symphonique et l’ensemble vocal du SWR ont donné un concert d’une teneur spéciale.
En effet, contrairement à ce que l’on pourrait supposer, ce n’est pas le baroque ancien qui sera à l’honneur, mais bien la musique contemporaine.
Trois compositeurs actuels, chacun provenant d’une aire culturelle différente, s’affronteront lors de ce concert. Protestant pratiquant, Mark Andre se situe dans l’héritage de la Réforme. Créée en 2007 au Festival de Donaueschingen, son œuvre pour orchestre …auf…3 est une réflexion sur la présence et la disparition s’appuyant sur la résurrection du Christ. Il canto sospeso de Luigi Nono s’inspire de lettres de condamnés à mort et met en scène l’accusation par un Italien, au nom du cosmopolitisme, de l’arbitraire politique déshumanisé. Enfin, Samir Odeh-Tamimi, un Palestinien installé à Berlin, a composé une nouvelle œuvre spécialement pour ce concert. Entre complémentarité et rupture, le programme accueillera également des œuvres chorales du XVIe siècle.
Détail du programme:
Samir Odeh-Tamimi
GIDIM – pour orchestre et électronique (création mondiale)
Heinrich Schütz
Herr, auf dich traue ich – pour chœur a cappella
Also hat Gott die Welt geliebt – pour chœur a cappella
Mark Andre
…auf…3 – pour orchestre et électronique
Luigi Nono
Il canto sospeso – pour soprano, alto, ténor, chœur et orchestre

Générique

Direction musicale :

Peter Rundel, Michael Alber

Chant :

Mojca Erdmann
Jenny Carlstedt
Robin Tritschler

Orchestre :

SWR Symphonieorchester

Pays :

Allemagne

Année :

2017

En direct sur ARTE Concert