Loading

Le rêve du chef d’orchestre Kent Nagano

Le rêve du chef d’orchestre Kent Nagano

Il rêve d’un monde où la musique classique serait accessible à chacun. Le chef d’orchestre Kent Nagano se livre sur son parcours et la mission qu’il s’est fixée.

Durée :

56 min

Disponible :

Du 02/01/2022 au 01/04/2022

Genre :

Documentaires et reportages

Prochaine diffusion le :

mardi 8 février à 05:00

Versions :

  • Version française
  • Version originale

Vous pourriez aimer aussi

Kent Nagano dirige Britten, Pärt et Strauss

Kent Nagano dirige Britten, Pärt et Strauss

Roulette russe

Dostoïevski et les tentations de l’Occident

Roulette russe

Dostoïevski et les tentations de l’Occident

Clara Haskil - Le mystère de l'interprète

Clara Haskil - Le mystère de l'interprète

James Tissot - L'étoffe d'un peintre

James Tissot - L'étoffe d'un peintre

Twist

L'egotrip, c'est fini : place aux collectifs !

Twist

L'egotrip, c'est fini : place aux collectifs !

Le regard blanc - Expressionnisme et colonialisme

Le regard blanc - Expressionnisme et colonialisme

Le peintre Willi Sitte

Figure majeure du réalisme socialiste

Le peintre Willi Sitte

Figure majeure du réalisme socialiste

Twist

Intelligence artificielle : la machine créative existe-t-elle?

Twist

Intelligence artificielle : la machine créative existe-t-elle?

Les vidéos les plus vues sur ARTE

ARTE Journal

Édition du soir (27/01/2022)

ARTE Journal

Édition du soir (27/01/2022)

Poutine - Le retour de l'ours

Poutine - Le retour de l'ours

Laos - Le village au-dessus des nuages

Laos - Le village au-dessus des nuages

ARTE Regards - Après l’Holocauste, à la recherche des caches secrètes

ARTE Regards - Après l’Holocauste, à la recherche des caches secrètes

Roulette russe

Dostoïevski et les tentations de l’Occident

Roulette russe

Dostoïevski et les tentations de l’Occident

ARTE Regards - Décriminaliser la drogue, le modèle portugais

ARTE Regards - Décriminaliser la drogue, le modèle portugais

Tout est vrai (ou presque)

Joséphine Baker

Tout est vrai (ou presque)

Joséphine Baker