Mao, de l’espoir à la désillusion
Des Européens dans la Révolution culturelle

53 min.
Disponible : 10/10/2017 au 08/01/2018
Rares sont les Occidentaux qui ont vécu de près la Révolution culturelle chinoise. Parmi eux figurent Paul Crook, dont les parents s’étaient engagés en Chine pour la révolution socialiste, Gudrun Alber, membre des Gardes rouges, ou la Française Danièle Palau, qui est allée jusqu’à abandonner ses études pour promouvoir la révolution maoïste. Ils témoignent.
Fondateur de la Chine communiste et dictateur implacable, Mao Zedong a marqué son pays comme nul autre homme au XXe siècle. Dans les années 1960, le Grand Timonier impose à son empire la Révolution culturelle, un mouvement répressif dont les effets sur la mémoire collective chinoise subsistent de nos jours. Rares sont les Occidentaux qui ont vécu de près ces événements et peuvent aujourd’hui témoigner de l’enthousiasme et de la violence qu’ils ont causés. Parmi eux figurent Paul Crook, dont les parents s’étaient engagés en Chine pour la révolution socialiste, Gudrun Alber, membre des Gardes rouges dans la province de Shenyang, ou la Française Danièle Palau, qui est allée jusqu’à abandonner ses études pour promouvoir la révolution maoïste. Ce documentaire revient sur ces destins d’hommes et de femmes intimement liés à Mao et à son héritage politique.

Générique

Réalisation :

Martin Gronemeyer

Pays :

Allemagne

Année :

2016