Cinéma - Films - 132 Min.

Comment (re)voir ce programme

Diffusion : dimanche 01 octobre à 20h55

Disponible en direct : oui

En ligne du 01 octobre au 08 octobre 2017

VOD-DVD

Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

Entrée au service d'une vieille lady égoïste et snob, Mary l'accompagne à une partie de chasse et découvre, ébahie, les us et coutumes de son milieu... Inspiré par "La règle du jeu" de Renoir, le grand Robert Altman offre une peinture jubilatoire du crépuscule de l'aristocratie britannique.

Entrée récemment au service de lady Trentham, une vieille dame égoïste et terriblement snob, Mary se rend à sa première partie de chasse, organisée par sir William. La jeune bonne découvre, ébahie, le fonctionnement de cette demeure régie par le redoutable protocole de l'aristocratie anglaise. Mary partage la chambre d'Elsie, qui la guide amicalement dans cet univers hérissé de chausse-trappes. En coulisses, tractations, coucheries et cruautés battent leur plein. Trois intrus jettent le trouble dans ce microcosme régi par d'impitoyables rapports de classe : une vedette hollywoodienne, un producteur de cinéma américain et l'agaçant domestique de celui-ci.

Casting royal

Avec sa partie de chasse, sa satire en miroir des maîtres et des domestiques et le meurtre qui va faire tomber les masques, la trame de "Gosford Park" évoque celle de "La règle du jeu". Robert Altman reconnaissait d'ailleurs avoir été influencé par Jean Renoir. Les deux cinéastes situent leur scénario à la même époque, les années 1930, et décrivent un univers sur le point de disparaître. Malgré sa morgue et son décorum, l'aristocratie anglaise brille de ses derniers feux : l'empire chavire et les nobles, aux abois, se font voler la vedette par les stars de cinéma. S'il faut choisir son camp, comme l'apprendra à ses dépens le désinvolte Henry, certains domestiques commencent à échapper à leur condition… Dans ce qui sera l'un de ses derniers films, Robert Altman donne toute la mesure de son talent : d'un trait toujours mordant, mais avec jubilation et sans s'interdire le romanesque, il orchestre les émois d'une foule de personnages, à l'aide d'un casting royal et d'une direction d'acteurs impeccable, offrant à ce monde en perdition une flamboyante reconstitution. Du grand art.

Générique
  • Image : Andrew Dunn
  • Montage : Tim Squyres
  • Musique : Patrick Doyle
  • Production : USA Films, Capitol Films, Film Council, Sandcastle 5, Chicagofilms, Medusa Film
  • Producteur/-trice : Robert Altman, Bob Balaban, David Levy
  • Réalisation : Robert Altman
  • Scénario : Julian Fellowes
  • Avec :Maggie Smith (Constance Trentham)
    Kristin Scott Thomas (Sylvia McCordle)
    Michael Gambon (William McCordle)
    Camilla Rutherford (Isobel McCordel)
    Charles Dance (Raymond Stockbridge)
    Geraldine Somerville (Louisa Stockbridge)
    Tom Hollander (Anthony Meredith)
    Gilbert Martin (Matt)
    Jeremy Northam (Ivor Novello)
    Bob Balaban (Morris Weissman)
    Helen Mirren (Mrs. Wilson)
    Ryan Phillippe (Henry Denton)
    Clive Owen (Robert Parks)
    Stephen Fry (Inspecteur Thompson)
  • Pays :Royaume-Uni, Italie, Etats-Unis
  • Année :2001
  • Origine :ARD
Commentaires (0)

Bonus et extrait