Florence Foster Jenkins
La vraie histoire de la soprano qui chantait faux

3 min.
Disponible du 03/01/2018 au 10/01/2018
Version française

Chanteuse exécrable, mais chanteuse malgré tout : ainsi peut-on résumer le chemin étonnant tracé par cette riche excentrique Américaine passionnée d'opéra, dont la vie rocambolesque a été incarnée à l'écran par Meryl Streep et Catherine Frot. Avec la mezzo-soprano américaine Joyce DiDonato, retour sur la vie d'une Castafiore du XXe siècle entrée dans la légende.

Chanteuse exécrable, mais chanteuse malgré tout : ainsi peut-on résumer le chemin étonnant tracé par cette riche excentrique Américaine passionnée d'opéra, dont la vie rocambolesque a inspiré Stephen Frears ("Florence Foster Jenkins", 2016, avec Meryl Streep) et Xavier Giannoli ("Marguerite", 2015, avec Catherine Frot). Née en Pennsylvanie en 1868, cette héritière mélomane et mondaine fait d'abord ses débuts au piano avant de se produire sur les scènes new-yorkaises comme soprano. Passionnée d'opéra et animée d'une indéboulonnable confiance en elle-même, elle doit sa renommée à ses nombreuses relations, qui la flatteront toute sa vie, mais aussi et surtout à son extraordinaire inaptitude musicale.



Place à part

En 1944, elle donne au Carnegie Hall, ce temple de l'excellence artistique, un épouvantable concert dont l’enregistrement battra des records de ventes, tant il est peu commun d'entendre ainsi massacrer les plus grands airs du répertoire. Mais, pour la première fois, elle aurait mesuré aussi, par la méchanceté des critiques présents dans la salle, l'étendue de sa médiocrité. Elle meurt peu de temps après ce récital resté dans la légende. C'est la star lyrique américaine Joyce DiDonato qui incarne ici la Castafiore américaine, jouant de sa virtuosité vocale pour ressusciter le chant de la cantatrice ratée, qui occupe une place à part dans l’histoire de la musique.


Générique

Réalisation :

Ralf Pleger

Pays :

Allemagne

Année :

2015

Bonus et extrait

Florence Foster Jenkins - La vraie histoire de la soprano qui chantait faux

3 min