Frank Sinatra, all or Nothing at all (1/2)

2 min
Disponible du 29/07/2018 au 29/07/2018
Disponible en direct : non
Prochaine diffusion le dimanche 29 juillet à 14h30
Version française

De sa jeunesse miséreuse dans le New Jersey à son ascension au rang de star internationale, le portrait fleuve et intime de Frank Sinatra. Des extraits rares du concert de ses "premiers adieux", en 1971, constituent le fil rouge du film. L'occasion de réécouter ses plus grands succès : "My way", "Fly me to the moon", "That's life", "New York, New York"...

Enfant unique, Frank Sinatra naît en 1915 à Hoboken, une ville extrêmement pauvre du New Jersey. Élevé par des parents italiens qui crurent farouchement au rêve américain, il doit lutter pour manger à sa faim. Tout jeune, il se met à jouer du piano et à chanter dans le bar familial. Un déclic. Sinatra n'a désormais qu'un objectif : devenir le nouveau Bing Crosby. Porté par une ambition démesurée, le crooner rend folles les jeunes femmes, amasse des sommes considérables, se marie et devient père pour la première fois. Mais cela ne lui suffit pas. Il s'engage dans la lutte contre la pauvreté et l'intolérance puis se lance dans une carrière d'acteur. Les années 1940 sont pourtant loin d'être idylliques pour celui que l'on surnomme "The Voice" : il est détesté par une partie des Américains, qui lui reproche son absence sur le front. On l'accuse d'être lié à la mafia et ses incartades conjugales nuisent à son image. La MGM le congédie et il finit par perdre sa voix au début des années 1950. Au fond du gouffre, Sinatra quitte sa femme pour Ava Gardner et obtient (grâce à la mafia ?) le rôle qui changera sa vie : celui d'Angelo Maggio dans Tant qu'il y aura des hommes.

L'homme, le chanteur, l'acteur
Riche en archives, vidéos personnelles inédites et témoignages, ce documentaire mêle la musique aux grands moments de la vie de Sinatra, sans cacher les faces sombres de l'artiste, notamment son tempérament colérique et son comportement vis-à-vis des femmes. Des extraits rares du concert de ses "premiers adieux", en 1971, constituent le fil rouge du film. L'occasion de (ré)écouter ses plus grands succès : "My Way", "Fly me to the Moon", "That's Life", "New York, New York", et bien d'autres encore.


Réalisation :

Alex Gibney

Pays :

Allemagne

Année :

2016