Square Idée
Le harcèlement sexuel en débat - Féminisme : la 3e vague

27 min.
Disponible : 28/10/2017 au 27/10/2018
Le féminisme des années 1960-70 a fait avancer la cause des femmes, mais n'a-t-il pas également entraîné des effets pervers ? Selon l'essayiste Laura Kipnis, une véritable "paranoïa sexuelle" règne sur les campus américains. Son dernier livre sème le trouble. Face à elle, la consultante numérique et bloggeuse Anne Wizorek rappelle qu'il faut dénoncer sans relâche et partout le machisme ordinaire.
Les violences faites aux femmes ont traversé l'histoire et peuvent prendre de multiples formes – agressions, harcèlement, viols, enlèvements, meurtres, mariages forcés, inégalités de droits… Le féminisme des années 1960 à 1980 a permis d'améliorer la situation, mais n'a-t-il pas également entraîné des effets pervers ? Aujourd'hui, sur certains campus anglo-saxons, le moindre geste ou regard d'un professeur, d'un autre étudiant, peut déboucher sur un procès. Selon Laura Kipnis, professeure et essayiste, une véritable "paranoïa sexuelle" règne sur l'université américaine. Le dernier livre de cette féministe sème le trouble. Face à elle, Anne Wizorek qui, après le viol de masse imputé à des réfugiés la nuit du Nouvel an 2016 à Cologne, créa un hashtag amplement partagé. Consultante numérique et bloggeuse, elle rappelle qu'il ne faut pas associer racisme et sexisme. Mais surtout qu'il faut dénoncer sans relâche et partout le machisme ordinaire.

Générique

Pays :

France

Année :

2017

Bonus et extrait

Le harcèlement sexuel en débat - Féminisme : la troisième vague

4 min