Disparus, la guerre invisible en Syrie

54 min.
Disponible : 16/03/2017 au 30/10/2018
Une enquête inédite et glaçante sur l'arme invisible du régime de Bachar al-Assad : l'enlèvement, la torture puis le meurtre de dizaines de milliers de Syriens. Adolescents raflés dans leurs écoles, manifestants envoyés dans des camions aux destinations inconnues, passants arrêtés arbitrairement : ces innombrables disparitions révèlent l’implacable machine de mort secrètement mise en place par Damas.
Les images des premiers rassemblements pacifiques de mars 2011 sont devenues un souvenir diffus, presque chimérique. La Syrie a depuis sombré dans le chaos. Un chaos provoqué par la barbarie surmédiatisée de l'autoproclamé État islamique, mais aussi et avant tout par l'arme invisible et méconnue du régime de Bachar el-Assad : l'enlèvement, la torture puis le meurtre, depuis 2011, de dizaines de milliers de Syriens – jusqu'à deux cent mille selon les sources. Adolescents raflés dans leurs écoles, manifestants envoyés dans des camions aux destinations inconnues, passants arrêtés arbitrairement : ces innombrables disparitions révèlent l’implacable machine de mort secrètement mise en place par Damas.
Victimes et bourreaux
Passionnante et glaçante, cette enquête lève le voile sur l'armée de l'ombre de la dictature syrienne. En Europe et au Moyen-Orient, Sophie Nivelle-Cardinale et Étienne Huver ont rencontré les témoins d’une tragédie face à laquelle la communauté internationale se montre, au mieux, impuissante. Pour la première fois, des familles en exil, des survivants mais aussi des complices du régime alaouite mettent à nu la stratégie de la dictature syrienne pour se maintenir au pouvoir coûte que coûte. Ils racontent l’indicible, énumérant les multiples méthodes de torture des services secrets syriens (les moukhabarat, funestement célèbres dans la région pour leur redoutable efficacité). Puis des photographies officielles sorties clandestinement de Syrie – le rapport César, à l'origine d'une enquête pour crimes contre l'humanité ouverte par le parquet de Paris contre le régime de Damas – montrent des corps suppliciés par milliers, maigres à l'extrême, tous marqués d’un numéro. Autant de preuves d’un système organisé du meurtre par le régime syrien. Selon Munir al-Hariri, mine d'informations car il a servi les Assad jusqu'en novembre 2012, "l'objectif, ce n'est pas le meurtre, c'est de prouver la force de l'État et sa tyrannie. L'objectif, c'est de tuer Pierre pour éduquer Jean".

Générique

Réalisation :

Sophie Nivelle-Cardinale
Etienne Huver

Pays :

France

Année :

2015

Bonus et extrait

Comment contacter les témoins ?

1 min

Les dangers pour les témoins

2 min

La situation actuelle pour les disparus en Syrie

2 min

L'enquête français à l'encontre de la Syrie

2 min