Prisonniers de guerre soviétiquesLe difficile retour

Extrait (2 min)
Disponible du 04/09/2019 au 10/09/2019
Prochaine diffusion le jeudi 5 septembre à 02:20
Version françaiseVersion originale
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Centré sur les témoignages de quatre survivants, un document poignant sur le traitement infligé aux prisonniers de guerre soviétiques, soupçonnés par le régime stalinien d’avoir trahi leur patrie. Une parole exceptionnelle, qui rend hommage à des centaines de milliers de victimes oubliées.

À l’annonce de la capitulation de l’Allemagne, en 1945, les pays alliés exultent. Les soldats et les personnes déportées vont enfin pouvoir regagner leur foyer et tenter de retrouver une vie normale. Mais pour les 4,2 millions de prisonniers de guerre soviétiques, travailleurs forcés ou survivants des camps de concentration nazis, cet espoir s’envolera rapidement. Dès la conférence de Yalta, en février 1945, Staline négocie le retour immédiat de tous les citoyens soviétiques détenus dans les zones d’occupation alliées. Mais loin de célébrer leur bravoure, il considère ces derniers comme des traîtres à la patrie et des ennemis du peuple. Le régime met alors en place des "camps de filtration et de contrôle", où transiteront presque tous les rapatriés. Pour un tiers d’entre eux environ, déclarés coupables de haute trahison, de collaboration ou d’espionnage à la solde des États-Unis, l’enfer se poursuivra au goulag, où ils purgeront des peines allant parfois jusqu’à vingt-cinq ans. Les plus chanceux, de retour chez eux, souffriront de tracas quotidiens infligés par le régime.

Double peine
Ce documentaire remarquable retrace l’histoire tragique de ces hommes et ces femmes qui ont souffert à double titre. Devant la caméra, quatre survivants témoignent de ce qu’ils ont enduré à leur retour en Union soviétique.


  • Réalisation :
    • Andreas Gruber
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2015