Trop jeune pour mourir
Falco : mourir pour vivre

2 min.
Disponible : 24/11/2017 au 01/12/2017
Prochaine diffusion : vendredi 24 novembre à 23h45
La carrière du musicien autrichien Falco, mort à seulement 40 ans dans un accident de la route, fut aussi fulgurante que précaire. C'est avec la chanson “Der Kommissar” que Falco perce en 1982, mais c'est avec “Rock me Amadeus”, trois ans plus tard, qu'il connaît un incroyable succès planétaire.
Enchaînant les tubes "synthpop" dans les années 1980, l’Autrichien Falco devient une superstar dans son pays et chez ses voisins européens. Il perce en 1982 avec la chanson “Der Kommissar” et connaît un incroyable succès trois ans plus tard avec “Rock me Amadeus”, qui reste à ce jour l’unique chanson d’un artiste germanophone à avoir accédé à la première place des charts aux États-Unis, et ce pendant plusieurs semaines – en plus de devenir numéro un dans des pays tels que le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Canada, le Japon ou Israël. Après ce succès fulgurant, la chute de l’excentrique musicien n’en est que plus brutale : cocaïne et alcool fragilisent sa carrière ainsi que ses relations professionnelles et privées.
République dominicaine, dernier arrêt
En 1992, Falco, considéré par certains comme “le premier rappeur blanc”, retrouve la lumière avec la sortie de son album "Nachtflug". Une exception car les années 1990 sont surtout marquées par plusieurs tentatives ratées de come-back. Jusqu’au drame : en février 1998, à seulement 40 ans, il périt dans un accident de voiture en République dominicaine, où il vivait depuis près de deux ans, notamment pour fuir les médias de son pays natal. Amis et anciens collaborateurs évoquent le parcours de ce personnage capricieux et haut en couleur, qui eut une influence notable sur la scène musicale des "eighties".

Générique

Réalisation :

Jobst Knigge

Pays :

Allemagne

Année :

2014

Bonus et extrait

Trop jeune pour mourir - Falco - Mourir pour vivre

4 min