Une histoire d'âme

(3 min.)
Disponible du 27/05/2018 au 03/06/2018
Disponible en direct : oui
Prochaine diffusion le lundi 28 mai à 02h25
Sous-titrage malentendant

À plus de 40 ans, Viktoria reste une très belle femme extrêmement sensuelle. Mais elle semble avoir perdu la raison... Adaptée d'un monologue d'Ingmar Bergman, une fiction puissante qui met en scène une troublante Sophie Marceau, quadragénaire tourmentée arpentant le labyrinthe de son âme et de sa mémoire.

À plus de 40 ans, Viktoria est une très belle femme extrêmement sensuelle. Mais elle semble avoir perdu la raison. Épouse de notable, elle revit dans un long monologue les moments qui ont marqué son existence et se perd dans ses souvenirs, ses rêves, ses espoirs déçus. Terriblement seule, Viktoria, bien que se parlant à elle-même, donne des ordres à sa domestique, alpague son mari volage, converse avec sa rivale, cherche désespérément sa mère, séduit un inconnu… Parfois drôle, hautaine, gamine ; souvent mélancolique et lucide. Cet étrange récit est-il réel ? D'ailleurs, qui est vraiment Viktoria ? Ne jouerait-elle pas depuis le début ? À chacun sa réponse.

Entre rêve et réalité
La première version du monologue d'Ingmar Bergman fut écrite en 1972. Le cinéaste suédois envisageait d'en faire un long métrage composé d'un unique gros plan, qu'il n'a finalement jamais réalisé. En 2011, Bénédicte Acolas signe avec ce texte sa première mise en scène de théâtre, invitant Sophie Marceau à remonter sur les planches pour la première fois depuis dix-huit ans, avant d'adapter son propre spectacle pour la télévision. Déjà saluée pour sa prestation théâtrale, l'actrice livre dans ce film une partition tout simplement incroyable. De scène en scène, elle jongle à la perfection avec les multiples émotions qui submergent Viktoria, donnant plus de force encore à ce puissant monologue. Brinquebalé entre rêve et réalité, entre les souvenirs, les fantasmes et les délires de cette femme, l'imaginaire est mis à contribution. D'autant plus que Viktoria évolue dans une étrange bâtisse avec, en toile de fond, l'univers sonore angoissant composé par le musicien électro Yuksek. Une fiction dont on ressort troublé.


Image :

Gilles Porte

Montage :

Camille Cotte

Musique :

Pierre-Alexandre "Yuksek" Busson

Production :

CG Cinéma
ARTE F
balj films
Pictanovo

Producteur/-trice :

Charles Gillibert

Réalisation :

Bénédicte Acolas

Scénario :

Bénédicte Acolas

Acteur :

Sophie Marceau

Auteur :

Ingmar Bergman

Costumes :

Alexandra Charles

Scénographie :

Riton Dupire-Clément

Chargé(e) de programme :

Arnaud Jalbert

Son :

Guillaume Sciama
Valérie Arlaud
Oliver Do Huu

Pays :

France

Année :

2014