Paris-Berlin, destins croisés (2/4)
La course à la modernité (1806-1870)

extrait (2 min)
Disponible du 01/10/2018 au 30/11/2018
Disponible en direct : oui
Prochaine diffusion le mardi 2 octobre à 10h10
Sous-titrage malentendant

Comment, en trois siècles d'une histoire tumultueuse, les capitales française et allemande ont grandi au miroir l'une de l'autre. Une passionnante épopée urbaine. Deuxième épisode : en 1806, les troupes de Napoléon entrent à Berlin. L'occupation française fait naître le nationalisme prussien, mais entraîne aussi une spectaculaire modernisation du royaume et de sa capitale.

En plus de trois siècles d'une histoire tumultueuse, du XVIIe à la fin du XXe siècle, la relation entre Paris et Berlin ne s'est pas résumée à des guerres terribles et incessantes. C'est aussi leur compétition pacifique, leur émulation et leur fascination réciproques qui ont façonné en partie les deux métropoles que nous connaissons aujourd'hui. Frédéric Wilner retrace avec fluidité cette riche épopée urbaine, racontant l'évolution territoriale et architecturale des deux villes à la lumière de leurs histoires politiques et sociales parallèles, et faisant vivre les grandes phases de leurs métamorphoses successives grâce à un lumineux sens du détail. Des reconstitutions en 3D, une riche iconographie et de magnifiques prises de vue d'aujourd'hui, en grande partie aériennes, illustrent le récit alerte de spécialistes français et allemands de l'urbanisme ou de l'architecture (dont Alexandre Gady, Nicolas Chaudun, Étienne François, Florian Hertweck et Gabi Dolff-Bonekämper). Une réussite.

2. La course à la modernité – 1806-1870
1806 : grâce aux victoires d'Iéna et d'Auerstedt, les troupes de Napoléon entrent à Berlin. L'occupation française fait naître le nationalisme prussien, mais entraîne aussi une spectaculaire modernisation du royaume et de sa capitale. Car une fois l'envahisseur défait, Berlin développe sa propre architecture et trouve sa vocation dans l'industrie ferroviaire et la sidérurgie. Après avoir payé au prix fort la défaite de Napoléon, Paris s'offre un formidable rebond avec les grands travaux d'Haussmann, le "chirurgien fou", taillant dans le vif pour faire advenir la "capitale du XIXe siècle".
Où l'on révèle aussi une correspondance méconnue entre le cheval noir d'Henri IV et le quadrige de la porte de Brandebourg ; où un prolétariat berlinois de plus en plus nombreux s'entasse dans des logements insalubres, les Mietskasernen ; où les "fortifs" de Thiers voient s'étendre à leur périphérie le plus grand bidonville d'Europe, la "zone"…


Réalisation :

Frédéric Wilner

Pays :

France

Année :

2015