L'Afrique vue par Ryszard Kapuscinski

53 min.
Disponible : 10/12/2017 au 18/12/2017
Sous-titrage malentendant
Grand reporter et écrivain, le Polonais Ryszard Kapuscinski fut aussi le témoin privilégié de la décolonisation de l’Afrique. À travers sa dernière interview, une plongée au coeur du continent qui le fascinait et qu’il n’a cessé d’arpenter.
C’est un vieil homme au regard étonnamment jeune qui se tient chez lui, à Varsovie, face au journaliste Jan Krauze et à la réalisatrice Olga Prud’homme-Farges, quelques jours avant sa mort, en 2006. Légende du grand reportage, Ryszard Kapuscinski, l’ancien journaliste de la PAP, l’agence de presse polonaise, traverse avec une fraîcheur intacte le flot de ses souvenirs et sa longue et intime expérience de l’Afrique pendant quatre décennies, qui a forgé sa perception du monde. En 1957, fringant journaliste, il débarque au Ghana, pays galvanisé par Kwame Nkrumah. Ébloui par "la lumière, partout", et d'emblée passionné par ce continent à l’aube de la décolonisation, l’auteur d’"Ébène", qui prend alors conscience de sa couleur de peau, ne cessera plus de le parcourir, Rolleicord en bandoulière et carnet d’impressions en poche.

Fils d’Hérodote
Témoin d’une "époque exceptionnelle", entre lucidité et fascination pour les hommes, les rites, les langues et l’immensité des espaces, il suit au Congo belge Patrice Lumumba – "homme inquiet, tête brûlée, poète sentimental, politique ambitieux, âme spontanée" – jusqu’à son assassinat, puis en Éthiopie Haïlé Sélassié, empereur héritier de l’histoire africaine en même temps que tyran féodal. Se revendiquant du "journalisme littéraire", ce disciple d’Hérodote assiste aussi à l’ascension, encouragée par les anciennes puissances coloniales, des "bouffons" Amin Dada en Ouganda ou Bokassa en Centrafrique. Au fil des années et des vies qu’il observe avec une sensible acuité, l’écrivain (pressenti pour le Nobel) prend le pas sur le journaliste. À travers sa trajectoire, journalistique autant qu’initiatique, le film, riche de ses photos et d’archives filmées, retrace dans un même souffle l’histoire contemporaine de l’Afrique et la quête de vérité d’un homme.    

Générique

Réalisation :

Olga Prud’homme Farges

Pays :

France

Année :

2013