Accueil

Les films interdits du IIIe Reich

Culture et pop - 53min.

Certains des films produits par le IIIe Reich sous l'égide de Goebbels étaient d'abord des moyens de propagande nazis. Après la guerre, 300 des 1 200 longs métrages tournés entre 1933 et 1945 ont été interdits de diffusion par les Alliés. Aujourd'hui, une quarantaine d'entre eux sont toujours concernés par l'interdiction. Leur projection, strictement encadrée, doit être suivie d'un débat.

Voir plus

Violemment antisémites ("Le juif Süss") ou anglophobes ("Le président Krüger"), légitimant l'élimination des handicapés ("Suis-je un assassin ?") ou justifiant a posteriori l'invasion de la Pologne ("Heimkehr"), certains des films produits par le IIIe Reich sous l'égide de Joseph Goebbels sont d'abord des moyens de propagande nazis. Relevant des grands genres du cinéma populaire, du mélo à la fresque historique, et ayant bénéficié parfois de budgets colossaux, trois cents des mille deux cents longs métrages tournés entre 1933 et 1945 ont été interdits de diffusion par les Alliés après la guerre. Aujourd'hui, seule une quarantaine de ces films demeurent concernés par l'interdiction. Strictement encadrée, la projection des plus problématiques se fait en séances publiques précédées d'une présentation et suivies d'un débat. Évaluer leur pouvoir de nuisance, notamment auprès des jeunes, demeure une épineuse question. Mais certains plaident pour que ces précautions soient désormais levées. Felix Moeller analyse les tenants et les aboutissants d'un débat encore loin d'être tranché.

Vous pourriez aimer aussi

Générique

  • Réalisation
    Felix Moeller
  • Pays
    Allemagne
  • Année
    2013
*