Juliette Gréco, l'insoumise

À suivre

72 min
Disponible du 25/09/2020 au 16/06/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Un documentaire vibrant, retraçant la carrière de celle qui chantait Desnos, Queneau ou Prévert. Au pays de Juliette, Gréco se moquait du temps qui passe. La grande dame de la chanson française se "déshabille" et raconte tout sur ses amours et ses passions : Boris Vian, Jean-Paul Sartre, Marguerite Duras, Jacques Brel, Miles Davis, Françoise Sagan, Michel Piccoli...

Dans ce film jubilatoire et plein de surprises, la grande dame de la chanson française, disparue le23 septembre dernier, n’esquive aucune question et se livre avec une telle franchise que l’on a l’impression de la redécouvrir. Drôle, pertinente et incisive, elle s'examine sans concession et s’amuse avec délectation au jeu du "Déshabillez-moi"!
Mêlant chansons de toujours et flamboyantes archives, ce portrait tente avec légèreté et malice de cerner la personnalité de "la Gréco" pour faire apparaître, entre l’icône de l’existentialisme et le monstre sacré, une nouvelle Juliette, aussi libre que diserte sur ses amours, ses rencontres et ses passions : Boris Vian, avec qui elle retrouve la parole ; Jean-Paul Sartre, qui la lance dans la chanson ; Marguerite Duras, qui la rapproche du Parti communiste ; Jacques Brel, dont les premiers textes la bouleversent ; Miles Davis, avec qui elle vit une liaison torride. Elle fait aussi les quatre cents coups avec Françoise Sagan, croise Léo Ferré qui se plaindra de son intelligence et épouse Michel Piccoli, qui finira par l’ennuyer. Le parolier Étienne Roda-Gil, lui, la nourrit de textes enchanteurs et de rires complices. Elle évoque aussi sa plus belle histoire d’amour avec le pianiste Gérard Jouannest, et sa réinvention artistique dans le sillage de jeunes auteurs-compositeurs, comme Bénabar. Le récit émouvant d'une vie totalement romanesque.


  • Réalisation :
    • Yves Riou
    • Philippe Pouchain
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2011