Kurt Masur dirige Beethoven

43 min
Disponible du 14/06/2020 au 13/12/2020
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Sous la direction de Kurt Masur, l’Orchestre du Gewandhaus a commémoré les 20 ans du mouvement pacifique qui avait conduit à la réunification de l’Allemagne en exécutant des œuvres de Beethoven, Bach et Brahms en l’église Saint-Nicolas de Leipzig. Le chœur de l'église Saint-Thomas de Leipzig et le violoniste français Renaud Capuçon ont également participé à ce concert.

Beethoven et son œuvre - opus 40
En 1802, Beethoven pose pour le peintre Christian Hornemann. Ludwig y parait comme un jeune homme élégant, aux cheveux raides et courts, au teint clair et au regard poétique. En réalité, le compositeur de 32 ans a le teint assez foncé (mais celà est peu à la mode), il est extrêmement myope (mais refuse par coquetterie de porter des lunettes) et possède une crinière frisée et indomptable (qu'il assumera plus tard)...

Beethoven et son œuvre - opus 84
Grand admirateur de Goethe, Beethoven met en musique l’une de ses pièces, Egmont. Il lui écrit une lettre saluant ce « magnifique Egmont, que j'ai repensé à travers vous, profondément éprouvé et mis en musique, ayant pris feu à son sujet aussitôt que je l'ai lu !... ». Goethe rencontre Beethoven un an plus tard. « Il a joué de façon exquise » (« Er spielte köstlich ») !, commente le poète qui trouve cependant la personnalité de Beethoven « tout à fait indomptée ».
(Séverine Garnier)


Le 9 octobre 1989, 70 000 personnes défilaient dans les rues de Leipzig. Les « manifestations du lundi » ont été décisives pour l’Europe, car à peine un mois plus tard, le Mur de Berlin tombait. Le chef d’orchestre Kurt Masur était dans les rangs des manifestants. Le 9 octobre 1989, aux côtés de cinq autres personnalités de cette ville est-allemande, il avait lancé un appel aux autorités en faveur d’un dialogue pacifique.

Point de départ des manifestations du lundi, l’église Saint-Nicolas de Leipzig reste indissociable des journées de l’automne 1989. L’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig et son ancien maître de chapelle Kurt Masur ont conçu un programme musical qui, dans ce lieu hautement symbolique, fait écho à ces événements.

Le violoniste français Renaud Capuçon était le soliste de la Romance de Beethoven. Le célèbre chœur de l’église Saint-Thomas de Leipzig était dirigé par son cantor Georg-Christoph Biller.

Au programme :

Ludwig van Beethoven – Ouverture d’Egmont, op. 84

Ludwig van Beethoven – Romance pour violon et orchestre n°1 en sol majeur, op. 40

Jean-Sébastien Bach – Fürchte Dich nicht, BWV 228

Johannes Brahms – Allegro con Spiritu, dernier mouvement de la Symphonie n°2


  • Réalisation :
    • Michael Beyer
  • Avec :
    • Renaud Capuçon
  • Composition :
    • Ludwig van Beethoven
    • Johannes Brahms
    • Johann Sebastian Bach
  • Direction musicale :
    • Kurt Masur
  • Orchestre :
    • Gewandhausorchester Leipzig
  • Direction de chœur :
    • Georg-Christoph Biller
  • Choeur :
    • Thomanerchor Leipzig
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2009