Anne-Sophie Mutter joue Beethoven

123 min
Disponible du 14/06/2020 au 13/12/2020
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Herbert von Karajan fut longtemps un démiurge de la musique classique. Pour son 100e anniversaire, l’Orchestre philharmonique de Berlin a joué deux œuvres dont les interprétations du maestro sont passées à la postérité : le Concerto pour violon de Beethoven et l’ultime symphonie n°6 « Pathétique » de Tchaïkovski. Au pupitre se tenait le disciple préféré de Karajan, Seiji Ozawa. La soliste était Anne-Sophie Mutter.

Beethoven et son œuvre - opus 61
A Bonn, Stephan von Breuning, 10 ans, devient l’élève de piano de Ludwig von Beethoven… 14 ans ! Une grande amitié naît entre les deux hommes. Malgré une brouille qui les sépare pendant plus de dix ans, Stephan sera présent au moment de la mort de son ami. Bouleversé par ce deuil et fatigué par la gestion de l’héritage, il meurt deux mois et demi après Ludwig. Le Concerto pour violon et orchestre lui est dédié.
(Séverine Garnier)

Les anniversaires sont l’occasion de grandes réunions de famille. Pour commémorer les 100 ans de la naissance de son ancien chef Herbert von Karajan, l’Orchestre philharmonique de Berlin s’est produit en 2008 à Paris, Salzbourg, Lucerne et Vienne, jalons de la carrière du maestro en Europe. Son disciple préféré, le chef Seiji Ozawa, et sa « révélation du siècle », la violoniste Anne-Sophie Mutter, conduisaient la tournée.

La phalange berlinoise que le chef autrichien avait conduite à la gloire durant les trente-quatre années de son mandat a joué deux œuvres dont les interprétations de Karajan sont passées à la postérité : le Concerto pour violon de Beethoven et l’ultime symphonie n°6 « Pathétique » de Tchaïkovski.


  • Réalisation :
    • Agnes Méth
  • Avec :
    • Anne-Sophie Mutter
    • Berliner Philharmoniker
  • Direction musicale :
    • Seiji Ozawa
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2008