Reds

Un Américain est plongé dans le tumulte de la révolution russe... Warren Beatty s'inspire de la vie du journaliste et militant communiste John Reed et réalise une grande fresque historique, doublée d'une romantique histoire d'amour. Outre Warren Beatty lui-même, le film est servi par un casting de premier plan : Diane Keaton, Jack Nicholson, Paul Sorvino et Gene Hackman.
Jeune journaliste et écrivain dont la plume embrase les colonnes de la revue "The Masses", John “Jack” Reed dénonce la guerre impérialiste de 1914 dans un club libéral de Portland, quand il croise Louise Bryant, féministe fantasque qui s’ennuie au bras de son mari dentiste. C’est le début d’une folle histoire d’amour qui conduit le couple à fréquenter les cercles bohèmes de Greenwich Village, à New York. Louise, souffrant de la notoriété et de l’activisme de son amant, s’éprend bientôt du dramaturge Eugene O’Neill. Plusieurs années après, alors qu’ils sont de nouveau séparés, Jack, communiste ardent, la convainc de l’accompagner à Saint-Pétersbourg, où ils vont être les témoins privilégiés de la révolution d’Octobre…
Vétérans touchants
Si l’histoire d’amour de Jack et Louise emporte le film dans un irrésistible tourbillon romanesque, pimenté par la trouble élégance de Jack Nicholson, l'interprète d'Eugene O’Neill, la révolution russe n’est que le théâtre dramatique qui charrie leur destin. Car "Reds", inspiré de la vie de John Reed, l’auteur de "Dix jours qui ébranlèrent le monde "– seul Américain à être inhumé sur la place Rouge, dans la nécropole du Kremlin –, est traversé de bout en bout par un souffle épique, dans la grande tradition hollywoodienne. Mais la puissance du film et son charme résident davantage dans la galerie de témoins, célèbres (Henry Miller) ou anonymes, qui émaillent le récit. Pour aligner ces vétérans touchants, à la mémoire qui flanche mais à la langue bien pendue, un appel avait été lancé dans tout le pays. Cette lueur documentaire éclaire l’époque de l’intérieur dans un vibrant hommage à la gauche américaine des années 1915-1920 et à ses figures (Emma Goldman, Max Eastman...). Un film habité, le plus beau de Warren Beatty.

Générique

Image :

Vittorio Storaro

Montage :

Dede Allen
Craig McKay

Musique :

Stephen Sondheim
Dave Grusin

Production :

Barclays Mercantile Industrial Finance
JRS Productions

Producteur/-trice :

Warren Beatty

Réalisation :

Warren Beatty

Scénario :

Warren Beatty
Trevor Griffiths

Acteur :

Warren Beatty
Diane Keaton
Edward Herrmann
Nicolas Coster
Jack Nicholson
Paul Sorvino
Maureen Stapleton
Henry Miller

Pays :

Etats-Unis

Année :

1981