ARTE ReportageColombie / Mauritanie

loading...
53 min
Disponible du 14/05/2021 au 13/06/2021
Version française
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Les paysans colombiens résistent à la lutte de l’État pour l’éradication de leurs cultures de cocaïne sans propositions d’alternatives. Les récoltes de coca rapportent quatre fois plus que d’autres cultures comme la banane ou le cacao... / Mauritanie : des hommes armés, les méharistes, patrouillent à dos de dromadaire pour assurer la paix et la sécurité dans le Sahel.

COLOMBIE : LA RÉVOLTE DES PAYSANS
Sous la pression de la rue depuis fin avril, la Colombie s’engouffre dans une phase d’inquiétantes turbulences. La popularité d’Ivan Dunque concentre la colère des Colombiens depuis quelques temps déjà. A un an de la prochaine élection présidentielle, la mobilisation contre le gouvernement de droite s’intensifie. De violents affrontements opposent les forces de l’ordre et la population. Cette violence n’épargne pas les campagnes. Des soldats font feu sur des agriculteurs dans la région isolée de Bajo Atrato, dans la jungle colombienne, où se concentre la majorité des cultures narcotiques du pays. Ces petits cultivateurs vulnérables, les cocaleros, résistent aux pressions du gouvernement pour éradiquer leurs plantations sans propositions d’alternatives. Les récoltes trimestrielles de coca, qui constituent leur principal gagne-pain, rapportent quatre fois plus que d’autres cultures comme la banane ou le cacao. La désaffection des FARC, remplacés par d’autres groupes armés associées au trafic de stupéfiants, contribuent à l’essor du négoce et entraînent une explosion de la production de coca. Pourtant, conformément aux accords de paix avec les FARC, le gouvernement s’obstine à détruire les plantations depuis des avions en aspergeant les champs de glyphosate… La Colombie est devenue premier producteur mondial devant le Pérou et la Bolivie.


MAURITANIE : MÉHARISTES, GARDIENS DU DÉSERT
Aux confins de la Mauritanie, une vingtaine d'hommes armés, des méharistes, patrouillent au milieu des dunes de sables à dos de dromadaire. Dans sa lutte contre le terrorisme, la Mauritanie a relancé les opérations du Groupement Nomade pour empêcher la prise de contrôle des villages par des groupes islamistes. La mission des méharistes est d’assurer la paix et la sécurité dans le Sahel, une région tourmentée le long de la frontière avec le Mali, classée zone rouge, formellement déconseillée aux étrangers. Les rebelles islamistes sont implantés dans le désert et mènent régulièrement des actions de guérilla et de terrorisme au Mali et au Niger. Les patrouilles à dos de dromadaire ont un avantage stratégique sur les 4x4 de l’armée, qui font du bruit et surtout dégagent une poussière visible à des kilomètres. Pour aider les populations, l’Union Européenne a entrepris la construction de puits à énergie solaire. Les gardes, qui veillent régulièrement sur ces installations, ont pour mission de regagner la confiance des populations. Dans les pays voisins, des groupes islamistes ont profité de l’absence de l’Etat pour infiltrer des villages et se sédentariser, en finançant des écoles et des dispensaires.


  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2021