ARTE ReportageIran / Ukraine

53 min
Disponible du 24/01/2020 au 24/02/2020
Version française
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Un marché pétrolier sous pression, une population asphyxiée par les sanctions américaines : après la mort du général Qassem Soleimani et à quelques semaines des élections législatives, la population iranienne est inquiète / Coup de tonnerre à Kiev : le 31 décembre 2019, le ministre de la culture annonce l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques ukrainiens.

IRAN : LE POIDS DES SANCTIONS
À moins d’un mois des élections législatives en février 2020, l'Iran fait face à une crise économique sans précédent. L'accord nucléaire a été totalement dénaturé depuis le retrait américain, et la population est asphyxiée par les sanctions et une inflation supérieure à 40 %. Alireza Rahimizadeh, un entrepreneur germano-iranien spécialisé dans la vente d'engins de construction, fermera probablement bientôt son entreprise : embargo oblige, les pièces détachées en provenance d’Allemagne ne sont plus livrées. Une de ses employées, Leila, veut émigrer en Allemagne dès que possible. Un souhait partagé par de nombreux jeunes Iraniens. Aujourd’hui, deux tiers de la population a moins de 40 ans et n’a donc pas connu la naissance du régime actuel. Ces jeunes urbains constatent que le fossé se creuse entre leur génération et celle des élites vieillissantes qui contrôlent le pays. En novembre dernier, la répression s’est abattue sur de nombreux jeunes au cours des plus grandes manifestations depuis la révolution de 1979. Depuis la mort du général Qassem Soleimani, la population iranienne est inquiète et désillusionnée.

UKRAINE : LE CHAPITEAU DES RÊVES DÉÇUS
Depuis l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques ukrainiens, entrée en vigueur le 31 décembre 2019, les étoiles se sont éteintes sous le chapiteau du cirque national de Kiev. Youlia et Nikolaï Kotzirev, qui ont été formés par le couple Shevchenko, dompteurs de légende, héros de l’Union soviétique et des cirques du monde entier, sont effondrés par cette décision. Dès 1919, le cirque, au même titre que le ballet, le cinéma et l’opéra, avait été décrété art majeur par Lénine. Au service de la doxa communiste, cet art populaire transcendait les différences ethniques, linguistiques et culturelles. Aujourd’hui, l’Ukraine tourne le dos à Moscou pour regarder vers l’Europe. Dans un pays exsangue ou les services publics peinent à exister, les associations de défense animale, soutenues par quelques jeunes activistes urbains, sont à l’origine de l’interdiction des animaux sauvages au cirque. Youlia et Nikolaï ont pris la décision de fuir avec leurs animaux vers la Russie voisine. Le pays ennemi comme refuge…


  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2020