ARTE ReportageYémen / Nigeria

52 min
Disponible du 02/11/2019 au 08/12/2019
Version française
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Chez eux, en Éthiopie, les Oromos n’ont rien. Par centaines de milliers, ils migrent vers l’Arabie Saoudite, richissime contrée où ils s’imaginent un avenir / Au Nigeria, les terres arables représentent 80 millions d'hectares. Elles pourraient être une opportunité d'emplois pour les 2 millions de Nigérians qui arrivent chaque année sur le marché du travail.

YÉMEN : À MARCHE FORCÉE
Chez eux, en Éthiopie, les Oromos n’ont rien. Par dizaine de milliers, ils migrent vers l’Arabie Saoudite, richissime contrée où ils s’imaginent un avenir. Mais la route est longue, périlleuse, impossible. Elle se pratique à pied, faute de pouvoir payer les passeurs. Les montagnes de Galafi, à la frontière de  Djibouti, irradiées par un soleil brûlant, mettent à terre les plus vaillants. Dans le port d'Obock, les migrants sont convoyés de nuit vers des boutres surchargés qui affrontent les vagues de la Mer Rouge. Au Yémen, l’industrie migratoire est infiltrée par les mafias locales. Les migrants oromos y deviennent des proies. Les plus pauvres sont les plus vulnérables. Déviés de la route, aux prises avec des passeurs sans scrupules, ils sont torturés jusqu’à ce que leurs familles paient la rançon, parfois ruinées par la vente de toutes leurs terres pour sortir un fils ou une fille de l’enfer des maisons de torture. D’une  rive à l’autre du Golfe d’Aden, Charles Emptaz et Olivier Jobard ont marché avec ces migrants éthiopiens, animés par une idée fixe et lancinante : gagner un jour son pain. Des bribes de cette odyssée, ils tentent de reconstituer le récit d’une traversée mortelle, dessinant en creux le portrait d’un peuple transfiguré par l’épreuve, les Oromos.

 

NIGERIA : LES CULTIVATEURS DE LA PAIX
Au Nigeria, les terres arables représentent quatre-vingt millions d'hectares. Elles pourraient être une source de vie pour les cent quatre-vingt dix millions d’habitants du pays et une opportunité d'emplois pour les deux millions de Nigérians qui arrivent chaque année sur le marché du travail. Mais le pétrole, découvert à la fin des années 50, a monopolisé la politique économique du pays et relégué l'agriculture au second rang. Un entrepreneur américano-nigérian s'est lancé un pari : créer une coopérative agricole capable de sortir les petits fermiers de la pauvreté, réduire le chômage et la violence endémiques du pays.


  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2019