ARTE ReportageBolivie, le dernier des Mohicans / Cachemire, les visages de la colère

53 min
Version française
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Evo Morales se présente pour la quatrième fois à la présidence de son pays malgré le refus de 51,5 % des Boliviens exprimé lors d’un référendum en 2016 / C’est crise frontalière la plus longue depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Depuis 1947, l’Inde et le Pakistan se disputent le Cachemire, une région montagneuse située au coeur de l’Himalaya.

BOLIVIE : LE DERNIER DES MOHICANS
Le 20 octobre, Evo Morales se présentera pour la quatrième fois à la présidence de son pays. Ce reportage à travers la Bolivie explore les enjeux du scrutin et donne la parole à ses partisans comme à ses opposants.
Le dernier représentant de la gauche latino-américaine arrivée au pouvoir dans les années 2000 intrigue au-delà des frontières boliviennes. "Evo" est-il l’homme providentiel, comme en témoignent son excellent bilan économique et la promotion sociale de la majorité indigène, ou un dictateur qui réprime toute contestation ? Lâché par certains, Evo Morales reste populaire. Le 20 octobre, il se présentera pour la quatrième fois à la présidence de son pays, malgré le désaveu de 51,5 % des Boliviens exprimé lors d’un référendum en 2016. De La Paz à El Alto, une immersion dans une campagne électorale qui offre l'occasion de donner la parole aux Boliviens et de faire le bilan de près de quinze ans d'exercice du pouvoir.

INDE : CACHEMIRE, LES VISAGES DE LA COLÈRE
Depuis 1947, l’Inde et le Pakistan se disputent le Cachemire, une région montagneuse située au cœur de l’Himalaya. Les Cachemiris, en majorité musulmans, dont le territoire est séparé en deux par la ligne de démarcation, sont à bout et réclament leur indépendance. Depuis 1989, des séparatistes mènent une guérilla contre les forces armées indiennes. Une "guerre dans la guerre", qui s’intensifie chaque année un peu plus. Le 14 février dernier, un jeune Cachemiri a propulsé son véhicule bourré d’explosifs contre un bus de l’armée, tuant quarante-quatre paramilitaires. L’attaque, revendiquée par un groupe islamiste et séparatiste radical, a mis en lumière un phénomène troublant : de plus en plus de jeunes cachemiris indiens musulmans se radicalisent et rejoignent les rangs de la rébellion. Une résistance idéaliste, plus radicale, et qui refuse tout dialogue avec les autorités indiennes.


  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2019