ARTE ReportageRépublique Démocratique du Congo / Comores

52 min
Disponible du 28/09/2019 au 03/11/2019
Version française
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

En République Démocratique du Congo, dans les provinces orientales riches en minerais, les femmes ont investi le secteur des mines artisanales et luttent contre les discriminations / Des milliers de Comoriens tentent chaque année de rejoindre le département français de Mayotte et ses standards de vie occidentaux. Au prix d'une traversée à hauts risques...

RDC : FEMMES MINEURS, LA VOIE DE L’ÉMANCIPATION
En République Démocratique du Congo, dans les provinces orientales riches en minerais, les femmes ont investi le secteur des mines artisanales. Elles ont créé des associations professionnelles aujourd’hui regroupées dans le RENAFEM (Réseau national des femmes dans les mines). Grâce à lui, certaines femmes, comme Angélique Nyirasafari, ont acquis un niveau économique et social équivalent à celui de leurs homologues masculins. D’autres, comme l’activiste Émilienne Intongwa, n’hésitent plus à dénoncer les tentatives de discrimination envers les femmes. Au bas de l’échelle, les "mamas" twangaises comme Tullia Christine sont encore trop souvent vulnérables, exposées aux abus d’un secteur longtemps sans foi ni loi. Mais les conditions économiques, sociales et politiques sont désormais réunies pour que les choses changent.

COMORES : LA TRAVERSÉE CLANDESTINE
C’est une traversée à hauts risques. Point de départ : l’archipel des Comores, l’un des pays les plus pauvres au monde. Destination : le département français de Mayotte et ses standards de vie occidentaux. Entre les deux, une soixantaine de kilomètres de mer sur lesquels des milliers de Comoriens s’aventurent clandestinement dans de simples barques. Une équipe d’ARTE Reportage a tenté cette traversée au milieu des migrants. Parmi les passagers, de nombreuses femmes enceintes prêtes à tout pour faire naître leur enfant de l'autre côté. Avec près de dix mille naissances l’an dernier, la maternité de Mayotte est devenue la plus grande maternité d’Europe. Près des trois-quarts des nouveaux-nés ont une mère comorienne. Cette traversée vers Mayotte devient également une nouvelle route migratoire pour des dizaines de réfugiés d’Afrique centrale qui fuient leur pays en guerre.


  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2019