ARTE Reportage

Californie, après l’apocalypse / Zimbabwe : rire pour ne pas pleurer

52 min
Disponible du 02/03/2019 au 31/03/2019
Version française
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Après l’incendie le plus meurtrier de Californie, Paradise est une ville fantôme : 85 morts, 18.000 bâtiments détruits, 62.000 hectares ravagés par les flammes. Sans compter les terribles émissions de carbone... / Un an après la chute de Robert Mugabe, les immenses espoirs de changement au Zimbabwe ont déjà laissé place à la désillusion.

USA : CALIFORNIE, APRÈS L’APOCALYPSE
Paradise, ville fantôme après l’incendie le plus meurtrier de Californie, fait état d’un triste bilan : 85 morts, 18 000 bâtiments détruits, plus de 62 000 hectares ravagés, 14 milliards d’euros de dégâts, sans compter les émissions de carbone. Alors que Donald Trump et beaucoup de ses partisans Républicains continuent à nier la réalité du changement climatique, les faits sont là : 2018 a battu le record de surfaces brûlées en Californie. Gouverné par l’opposition démocrate, l’État s’affiche pourtant bon élève dans la lutte contre le réchauffement de la planète. La question du réchauffement climatique se révèle incontournable et s’affirme comme l’un des principaux thèmes de la campagne présidentielle de 2020.

ZIMBABWE : RIRE POUR NE PAS PLEURER
Un an après la chute de Robert Mugabe, les espoirs de changement laissent déjà place à la désillusion. À la faveur d’élections contestées, l’ancien bras droit du dictateur a pris le pouvoir. Depuis, le Zimbabwe s’enfonce dans la crise économique. Début janvier, le gouvernement a multiplié par deux le prix de l’essence. La rue s'est soulevée, une grève générale a été lancée, des affrontements ont éclaté. En réponse, le pouvoir a coupé Internet, tiré sur la foule et arrêté des centaines de manifestants. Dans ce contexte ultra-répressif, la résistance s’organise. Une nouvelle génération connectée est bien décidée à mener la vie dure au gouvernement. Parmi eux, une poignée de jeunes Zimbabwéens qui a fait de l’humour une arme pour dénoncer la violence du régime, la corruption et les abus de tous les pouvoirs. À travers leur chronique de l’actualité sur Internet, ces artistes incarnent l’aspiration au changement de toute une génération.


Pays :

France

Année :

2019