Quai des Orfèvres

3 min.
Disponible : Non
Prochaine diffusion : jeudi 30 novembre à 13h35
Pour son troisième film, Henri-Georges Clouzot a choisi le milieu du music-hall et dresse un formidable parallèle entre les lumières de la scène et une sombre histoire d'assassinat. Entre les rires de gorge de Suzy Delair, la composition saisissante de Bernard Blier et la maestria de Louis Jouvet, Henri-Georges Clouzot réalise un film aussi passionnant que virulent.
Jenny Lamour, chanteuse de music-hall, est mariée à Maurice, qui l’accompagne au piano pendant ses tours de chant. Très amoureux d'elle, ce dernier est également fou de jalousie. Impatiente d’arriver en haut de l'affiche, Jenny est prête à jouer de tous ses charmes, y compris auprès de Brignon, un riche et célèbre producteur. Pour satisfaire ses pulsions inavouées, celui-ci fait photographier des jeunes filles nues par Dora, une des meilleures amies de Jenny. Maurice, excédé par le manège de Jenny, l’empêche de se rendre à son rendez-vous avec Brignon qui souhaite, prétendument, lui proposer un rôle, et décide d’y aller à sa place. Après une vive altercation, il menace de mort le producteur devant témoins. Brignon est assassiné peu après. L’inspecteur Antoine est chargé de l'enquête.
Travail d’orfèvre
Après "L’assassin habite au 21" (1942), c’est la seconde fois qu'Henri-Georges Clouzot adapte au cinéma un roman de Stanislas-André Steeman, un auteur belge qu’il affectionne particulièrement. Entre les rires de gorge de Suzy Delair, la composition saisissante de Bernard Blier et la maestria de Louis Jouvet, Henri-Georges Clouzot réalise un film aussi passionnant que virulent. Avec un sens minutieux du détail, il fait vivre des personnages d'une grande justesse psychologique et brosse un tableau sans complaisance de la France famélique de l'après-guerre, occupée à survivre d'expédients et de marché noir. Clouzot, qui n’a réalisé que douze longs métrages, dont "L""e salaire de la peur" et "L""es diaboliques", remporte avec" Quai des orfèvres" le prix de la mise en scène à Venise. Un chef-d'œuvre à voir ou à revoir absolument.

Générique

Image :

Armand Thirard

Montage :

Charles Bretoneiche

Musique :

Francis Lopez

Production :

Majestic Films

Producteur/-trice :

Louis Wipf
Roger de Venloo

Réalisation :

Henri-Georges Clouzot

Scénario :

Jean Ferry
Henri-Georges Clouzot

Acteur :

Bernard Blier
Suzy Delair
Louis Jouvet
Simone Renant
Charles Dullin
Gilberte Géniat
René Blancard
Jean Daurand
Pierre Larquey
Jeanne Fusier-Gir

Auteur :

Stanislas-André Steeman

Pays :

France

Année :

1947