Le monde perdu

bande-annonce (1 min.)
Disponible du 04/06/2018 au 03/07/2018
Disponible en direct : oui
Prochaine diffusion le mardi 5 juin à 00h55
Sous-titresVersion originale

En version restaurée inédite, voici le film qui inspira "King Kong", "Jurassic Park" et "Godzilla" : un chef-d’œuvre de 1925 où s’affrontent tricératops, stégosaures, ptérodactyles et autres impressionnants dinosaures.

Le professeur Challenger prétend qu’il existe au Brésil un "monde perdu" où vivent encore des animaux préhistoriques. Il organise une expédition avec l’entomologiste Summerlee, l’explorateur sir Roxlon et le reporter Edward Malone, auxquels se joint Miss Paula White, fille d’un explorateur disparu dans le monde perdu. L’expédition arrive en vue du plateau où White et sa fille avaient déjà séjourné. Aussitôt, un homme-singe attaque la troupe avec des blocs de pierre. Puis, tout à coup, apparaît un ptérodactyle planant dans les airs. Les monstres préhistoriques existent bien…

Avant-première
Le 2 juin 1922, l’écrivain britannique Arthur Conan Doyle projette lors d’un dîner à New York d’impressionnantes séquences filmées. "Des monstres vieux de plusieurs millions d’années, pour la plupart des dinosaures, s’accouplaient ou s’entre-tuaient dans les images de sir Arthur", raconte le New York Times. Le lendemain, Conan Doyle révèle la supercherie : ces images sont extraites d’un film à venir, l’adaptation de son roman Le monde perdu. C’est un triomphe, et l’une des meilleures recettes de l’année. Il est ensuite projeté à Londres et à Berlin et – pour la première fois dans l’histoire – dans des aéroplanes survolant ces deux villes. Si la technologie a permis de produire depuis des effets spéciaux plus spectaculaires, les impressionnantes créatures de Jurassic Park ne font que réinvestir l’espace imaginé par The Lost World, certainement le plus abouti alors en matière d’effets visuels. Même King Kong, qui lui doit beaucoup, ne lui est en aucun cas supérieur sur le plan technique. Cette réussite est due en grande partie à la virtuosité d’un génie des effets spéciaux, Willis O’Brien. Enfin, il fallut plus de quarante-deux heures de maquillage pour transformer Bull Montana en homme-singe !


Image :

Arthur Edeson

Montage :

George McGuire

Musique :

The Robert Israel Orchestra

Production :

First National Pictures
Lobster Film

Producteur/-trice :

David Sheperd
Serge Bromberg
Eric Lange

Réalisation :

Harry O. Hoyt

Scénario :

Marion Fairfax

Acteur :

Wallace Beery
Lloyd Hughes
Arthur Hoyt
Lewis Stone
Bessie Love

Auteur :

Arthur Conan Doyle

Pays :

Etats-Unis

Année :

1925