Epouses et Concubines de Zhang Yimou

ARTE diffuse Epouses et Concubines de Zhang Yimou (1991) lundi 17 juillet sur ARTE à 20h50. Le film sera également disponible pendant sept jour en télévision de rattrapage sur ARTE+7. Adaptation du roman de Su Tong, représentant du nouveau roman historique contemporain, Epouses et Concubines dresse le portrait d’une jeune femme brisée par le système du concubinage dans la Chine des années 20. En Chine Centrale, Songlian, une belle jeune femme de 19 ans, instruite mais pauvre, devient la quatrième épouse du richissime Maître Chen. A son arrivée au palais, univers clos par de hautes murailles, elle fait la connaissance des trois autres femmes du maître, et est informée des rituels stricts et répétitifs qui régissent cette micro société fermée aux regards du monde. Le gynécée répond aux désirs du maître exprimés par une série de codes et de non-dits. Le titre original du film, Dà Hóng Dēnglóng Gāogāo, traduit pour l’exportation par Raise the Red Lanterns signifie « Accrochez les lanternes rouges ». Il s’agit du signal adressé au majordome qui permet de désigner, devant sa maison, laquelle des courtisanes aura le privilège de la visite galante du maître. En devenant la favorite, Songlian va découvrir les privilèges de sa nouvelle position, mais aussi la jalousie et la convoitise des autres courtisanes, rattrapées par la vieillesse ou la maladie, certaines d’entre elles prêtes à toutes les vilenies et maléfices pour conserver leur statut auprès du maître. Epouses et Concubines est un titre emblématique de la Cinquième Génération du cinéma chinois, né au milieu des années 80. Cette génération de cinéastes formés à l’Académie du cinéma de Pékin a marqué un retour aux racines de la culture chinoise, avec des films ruraux et historiques, en même temps qu’une ouverture vers le marché occidental grâce à une reconnaissance critique et de nombreux prix obtenus dans les grands festivals. Les chefs de file de cette cinquième génération furent Chen Kaige, Tian Zhuang-zhuang et Zhang Yimou. Ce dernier, chef opérateur de formation, a signé plusieurs films majeurs de cette période faste du cinéma chinois : Le Sorgho Rouge (Ours d’or à la Berlinale en 1988), Judou, Vivre… et bien sûr Epouses et Concubines. Cette série de six films est interprétée par la magnifique Gong Li, compagne et égérie de Zhang Yimou qui la révèle dans Le Sorgho Rouge. Le cinéma de Zhang Yimou accorde une importance capitale aux couleurs, avec un esthétisme et une virtuosité plastique qui, associés à la puissance mélodramatique de ses films, expliquent leur triomphe auprès du public asiatique et occidental. Epouses et Concubines fut le premier grand succès commercial chinois à l’étranger et fit de Gong Li la première star féminine chinoise et internationale. Le film est un éblouissement de chaque plan, sublime écrin pour la beauté et le talent de son actrice principale.

D’artiste contestataire Zhang Yimou se transformera vite en prestigieux cinéaste officiel, à la tête de blockbusters chinois chargés de propagande gouvernementale et d’effets spéciaux, et parfois de productions plus personnelles. Après leur rupture Zhang Yimou et Gong Li ont fait deux films ensemble, La Cité interdite et Coming Home, sur les conséquences dramatiques de la Révolution culturelle, prochainement sur ARTE.

Gong Li dans Epouses et Concubines de Zhang Yimou
© ZDF

Epouses et Concubines de Zhang Yimou
© ZDF

Gong Li dans Epouses et Concubines de Zhang Yimou
© ZDF

Epouses et Concubines de Zhang Yimou
© ZDF

 

Catégories : Sur ARTE

Comments