70ème Festival de Cannes : 70 films, un regard, une minute

Comment célébrer le soixante-dixième anniversaire du plus grand festival du monde en images et en sons ? En racontant une histoire du cinéma, de l’immédiat après-guerre jusqu’à nos jours, qui serait uniquement constituée de films présentés en compétition à Cannes depuis 1946. Un film par année, et par réalisateur. L’exercice est forcément subjectif, impartial, injuste avec les nombreux absents, contestable dans la désignation d’un titre unique pour des cinéastes dont la filmographie regorge de créations sublimes régulièrement invitées en sélection officielle, et des années où la compétition était particulièrement riche. Il n’est pourtant pas inféodé à des goûts ou des dégoûts personnels car nous avons voulu respecter les tendances, les films incontournables, les chocs et les apparitions, les triomphes et les scandales qui ont jalonnés une manifestations cinématographique toujours à l’affût de formes nouvelles et prête à consacrer les chefs-d’œuvre de l’époque comme les jeunes talents voués à un brillant avenir.

Cette célébration nous permet de rendre hommage à un festival qui a su accueillir et parfois révéler les mouvements esthétiques venus du monde entier et les plus grands cinéastes en activité durant sept décennies. Du néoréalisme italien au nouvel Hollywood, de la Nouvelle Vague française à la découverte progressive du cinéma asiatique, c’est aussi l’occasion de parcourir la planète cinéma à travers le temps et l’espace, en s’arrêtant sur 70 films majeurs de la seconde moitié du XXème siècle et du début du XXIème. Ce regard est double puisque nous nous sommes partagés le travail avec Virginie Apiou, qui connaît et aime le festival mieux que personne.

Ainsi 70 vidéos d’une minute, textes, images et sons associés, sont consultables sur le site d’ARTE, depuis le 15 mai, en France et en Allemagne pendant la durée du Festival, dans la rubrique « cinéma ». Vous pouvez y accéder en cliquant directement ici.

http://www.arte.tv/fr/videos/RC-014657/cannes-70-ans-un-regard-une-minute/

 

Tous nos remerciements vont aux ayants droit, distributeurs, producteurs et auteurs qui nous ont accordés leur autorisation pour les extraits de films. Presque tous ces titres sont édités en DVD ou Blu-ray et vous pourrez bientôt admirer certains d’entre eux sur ARTE.

In the Mood for Love de Wong Kar-wai

In the Mood for Love de Wong Kar-wai

70 ans du Festival de Cannes, 70 films :

 

2016 –Toni Erdmann de Maren Ade

2015 – The Assassin de Hou Hsiao-hsien

2014 – Timbuktu de Abderrahmane Sissako prochainement sur ARTE

2013 – La Vie d’Adèle – chapitres 1 et 2 de Abdellatif Kechiche (Palme d’or) prochainement sur ARTE

2012 – Holy Motors de Leos Carax

2011 – Melancholia de Lars von Trier

2010 – Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures de Apichatpong Weerasethakul (Palme d’or)

2009 – Le Ruban blanc de Michael Haneke (Palme d’or)

2008 – Two Lovers de James Gray

2007 – No Country for Old Men de Joel et Ethan Coen

2006 – Volver de Pedro Almodóvar

2005 – A History of Violence de David Cronenberg

2004 – Old Boy de Park Chan-wook

2003 – Elephant de Gus Van Sant (Palme d’or)

2002 – Le Pianiste de Roman Polanski (Palme d’or)

2001 – Mulholland Drive de David Lynch prochainement sur ARTE

2000 – In the Mood for Love de Wong Kar-wai

1999 – Rosetta de Luc et Jean-Pierre Dardenne (Palme d’or)

1998 – Khroustaliov, ma voiture ! de Alexei Guerman

1997 – Le Goût de la cerise de Abbas Kiarostami (Palme d’or ex-æquo avec L’Anguille de Shohei Imamura)

1996 – Au loin s’en vont les nuages de Aki Kaurismäki

1995 – Dead Man de Jim Jarmusch

1994 – Pulp Fiction de Quentin Tarantino (Palme d’or)

1993 – La Leçon de piano de Jane Campion (Palme d’or ex-æquo avec Adieu ma concubine de Chen Kaige)

1992 – La Sentinelle de Arnaud Desplechin

1991 – Van Gogh de Maurice Pialat

1990 – Nouvelle Vague de Jean-Luc Godard

1989 – Do the Right Thing de Spike Lee

1988 – Tu ne tueras point de Krzysztof Kieslowski

1987 – Yeelen de Souleymane Cissé

1986 – Le Sacrifice de Andreï Tarkovski

1985 – Pale Rider, le cavalier solitaire de Clint Eastwood prochainement sur ARTE

1984 – Paris, Texas de Wim Wenders (Palme d’or)

1983 – Furyo de Nagisa Oshima

1982 – Travail au noir de Jerzy Skolimowski

1981 – La Porte du paradis de Michael Cimino

1980 – Mon oncle d’Amérique de Alain Resnais

1979 – Apocalypse Now de Francis Ford Coppola (Palme d’or ex-æquo avec Le Tambour de Volker Schlöndorff) prochainement sur ARTE

1978 – Ecce bombo de Nanni Moretti

1977 – La Dentellière de Claude Goretta

1976 – Taxi Driver de Martin Scorsese (Palme d’or)

1975 – A Touch of Zen de King Hu

1974 – Tous les autres s’appellent Ali de Rainer Werner Fassbinder

1973 – La Grande Bouffe de Marco Ferreri

1972 – Jeremiah Johnson de Sydney Pollack

1971 – Taking Off de Milos Forman

1970 – M.A.S.H. de Robert Altman (Palme d’or)

1969 – Ma nuit chez Maud de Eric Rohmer

1968 – Peppermint frappé de Carlo Saura (interruption du festival)

1967 – Blow Up de Michelangelo Antonioni (Palme d’or)

1966 – Un homme et une femme de Claude Lelouch (Palme d’or ex-æquo avec Ces messieurs dames de Pietro Germi)

1965 – La 317ème Section de Pierre Schoendoerffer

1964 – Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy (Palme d’or)

1963 – Le Guépard de Luchino Visconti (Palme d’or)

1962 – La Déesse de Satyajit Ray

1961 – Viridiana de Luis Buñuel (Palme d’or ex-æquo avec Une aussi longue absence de Henri Colpi)

1960 – La dolce vita de Federico Fellini (Palme d’or)

1959 – Les Quatre Cent Coups de François Truffaut

1958 – Mon oncle de Jacques Tati

1957 – Un condamné à mort s’est échappé de Robert Bresson

1956 – Sourires d’une nuit d’été de Ingmar Bergman

1955 – Les Amants crucifiés de Kenji Mizoguchi (photo en tête de texte)

1954 – Monsieur Ripois de René Clément prochainement sur ARTE

1953 – La Loi du silence de Alfred Hitchcock

1952 – Un Américain à Paris de Vincente Minnelli

1951 – Eve de Joseph L. Mankiewicz

1950 – pas de festival

1949 – Le Troisième Homme de Carol Reed

1948 – pas de festival

1947 – Antoine et Antoinette de Jacques Becker

1946 – Rome, ville ouverte de Roberto Rossellini

Un condamné à mort s'est échappé de Robert Bresson

Un condamné à mort s’est échappé de Robert Bresson

Catégories : Actualités

Comments