Nouvelles de Monsanto, Colombie et des Déportés du libre échange

Samedi s’est déroulée place Stalingrad (Paris) la deuxième marche contre Monsanto. Organisée par le collectif des Engraineurs, celle-ci a réuni plus d’un millier de personnes, tandis qu’un peu partout dans le monde  des citoyens se réunissaient pour demander que cessent l’empoisonnement des terres et des hommes ainsi que la privatisation et l’accaparement des semences.

Voici le compte-rendu qu’en a fait le site Bioaddict:

http://www.bioaddict.fr/article/ecologie-le-mouvement-contre-monsanto-prend-de-l-ampleur-a4173p1.html

Très festive, la rencontre a débuté par la performance de Kolibri, qui a écrit un rap sur Monsanto à partir de mon film Le monde selon Monsanto.

Kolibri

À faire circuler sans compter, car musique et paroles, tout est parfait !

Écoutez:

http://colibris.ning.com/video/monsanto-kolibri?xg_source=activity

Image 2

Photo: collectif des Engraineurs

 Avant d’introduire les différents intervenants , dont Laurent Pinatel, porte-parole de la confédération paysanne, Laurent Marbot vice-président du réseau des AMAP d’Île-de-France, l’économiste Geneviève Azam d’ATTAC et moi-même- Benjamin Sourice de Combat Monsanto a donné une bonne nouvelle : après les violentes manifestations qui se sont déroulées en Colombie en août et septembre (voir sur ce Blog), le gouvernement a annoncé la suspension pour deux ans de la « Résolution  9 .70 » qui interdisait aux paysans de garder une partie de leur récolte pour la resemer, l’année suivante.

Cette « résolution » , qui vise à protéger les « droits de propriété intellectuelle » sur les semences détenus par les multinationales de l’agrobusiness, comme Monsanto ou Cargill, faisait partie du « package » compris dans l’Accord de Libre Échange que la Colombie a signé avec les États Unis et qui vient d’entrer en vigueur. Aux termes de cette « résolution », plusieurs centaines de tonnes d’aliments ont été détruites en Colombie, au motif qu’ils avaient été produits avec des semences non certifiées.

Je vous invite à lire l’excellent compte-rendu mis en ligne par l’ONG GRAIN :

http://www.grain.org/fr/article/entries/4781-soulevement-des-agriculteurs-colombiens-les-semences-sous-les-feux-de-l-actualite

Image 1Photo: collectif des Engraineurs

À Stalingrad, mon allocution a porté sur les alternatives au modèle agro-industriel incarné par Monsanto, ainsi que je les ai présentées dans mon film et livre Les moissons du futur.

Je vous invite à visionner cette courte vidéo réjouissante que j’ai tournée en « bonus » au Sénégal et qu’ARTE a mise en ligne, quelques jours avant la diffusion des Moissons du futur. Que ceux qui prétendent que l’agroécologie ne pourra pas nourrir le monde aillent se rhabiller!!

http://www.arte.tv/fr/senegal/6921216.html

Par ailleurs, j’ai reçu des nouvelles de Sofía Gattica, l’Argentine qui avait été molestée et frappée par la police (voir sur ce Blog), lors d’une occupation du site où Monsanto veut construire une usine géante de semences transgéniques.

En tournage aux fins fonds du Népal , pour mon prochain film Sacrée  croissance! (voir sur mon site: www.m2rfilms.com ) j’avais perdu le contact avec Sofía, faute d’accès à internet. La lauréate du prix Goldman a été violemment frappée à la tête par la police, puis hospitalisée. Mais, aujourd’hui, malgré les harcèlements, elle a repris sa sa place sur les lieux de l’occupation. Je vais bientôt mettre en ligne l’interview qu’elle m’a accordée lors de son passage à Paris en juin dernier.

En attendant, vous pouvez consulter ce site qui montre la violence de l’intervention policière sur le site de la future usine de Monsanto:

http://berthoalain.com/2013/10/01/conflit-mosanto-affrontements-a-malvinas-argentinas-cordoba-30-septembre-2013/

Ei ici, les violences policières dont a été victime Sofía:

http://www.enredando.org.ar/2013/09/30/cordoba-sofia-gatica-golpeada-por-la-represion/

Enfin, je vous informe que mon film Les déportés du libre échange va entamer un tour de France, car il fait partie de la sélection du Festival Alimenterre 2013.

Je joins le communiqué de lancement de la septième édition de ce festival, qui commence, chaque année, le 16 octobre – lors de la journée mondiale de l’alimentation– et se déroule jusqu’à la fin novembre. Vous trouverez ci-dessous les dates de programmation de mon film sur tout le territoire français :

http://www.festival-alimenterre.org/film/deportes-libre-echange

 

LANCEMENT DE LA 7e EDITION

FESTIVAL DE FILMS ALIMENTERRE 2013

Des images et des mots sur les désordres alimentaires du monde

La transition agricole et alimentaire, concrètement, c’est possible ? Le gaspillage alimentaire chez nous, ça crée de la faim ailleurs ? L’agro-écologie, utopie ou modèle pour que chacun puisse se nourrir demain ? Le libre-échange, un moyen efficace pour favoriser le développement pour tous ou un générateur d’injustices ?

► Pour en savoir plus sur la programmation :

http://www.festival-alimenterre.org/edition-2013/programme

Le Festival ALIMENTERRE 2013, ce sont plus de 600 projections-débats en France, en Belgique, en Pologne, en République Tchèque et en Roumanie. En Afrique, le Festival se déroulera au Bénin, au Burkina-Faso, au Gabon, en Guinée-Conakry, à Madagascar, au Sénégal et au Togo. Les Comores et le Québec accueilleront également le Festival.

► Pour connaître les dates et lieux de projection :

http://www.festival-alimenterre.org/agenda

N’hésitez pas à faire tourner cette information dans vos réseaux. Le communiqué de presse est téléchargeable sur le site du CFSI :

www.cfsi.asso.fr/sites/www.cfsi.asso.fr/files/communique_de_presse_alimenterre_2013_vf.pdf

Bons débats !

Catégories : Le monde selon Monsanto · Les déportés du libre échange/Los deportados del libre commercio