Censure à Haguenau: les pratiques antidémocratiques de la FDSEA

A dire vrai cela ne m’était encore jamais arrivé! Sur les quelque 300 projections des Moissons du futur, organisées depuis octobre dernier, c’est la première fois qu’un rendez-vous prévu de longue date était annulé quasiment à la dernière minute!

L’histoire est la suivante: M2Rfilms, ma maison de production, avait été contactée il y a plus de six mois par Le Jardin des Sciences, une « équipe pluridisciplinaire »  de l’Université de Strasbourg, dirigée par Saïd Hasnaoui.  «  Ancré au cœur de l’Université et tournée vers la Cité, le Jardin des Sciences organise un grand nombre de manifestations diverses permettant un débat science-citoyen sans cesse renouvelé« , explique le site de  cette institution très réputée en Alsace:

http://jardin-sciences.unistra.fr

Pour désenclaver la science et la rendre accessible au plus grand nombre, le Jardin des Sciences a développé un partenariat avec les communes alsaciennes, avec lesquelles il organise notamment des projections de documentaires à caractère scientifique, suivies de débats. C’est ainsi que la ville de Haguenau avait accepté sa proposition d’organiser une projection des Moissons du futur dans le cadre de la semaine du développement durable.

Il y a deux semaines, la rumeur a commencé à circuler que la FDSEA – la branche départementale de la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire – avait fait pression sur le député-maire Claude Sturni pour annuler la soirée. « La FDSEA se vante d’avoir empêché ta venue » m’a ainsi prévenu un ami alsacien.

N’ayant pas été informée de ce changement de programme, M2RFilms a contacté la représentante de la mairie de Haguenau en charge de la programmation et Saïd Hasnaoui du Jardin des sciences, lesquels ont confirmé, fort embarrassés, qu’ils n’avaient rien pu faire pour empêcher cette annulation… D’après les informations que j’ai obtenues c’est un représentant de la FDSEA qui aurait effectivement demandé au député-maire d’annuler la projection, au motif que le film était « polémique »!!

Il est intéressant de constater qu’un agriculteur alsacien, représentant d’un syndicat agricole, empêche la projection d’un film qui constitue un hommage aux paysans pratiquant une agriculture efficace, productive et respectueuse de l’environnement. De quoi a-t-il peur? Mais peut-être n’a-t-il pas vu le film qui comprend une partie tournée sur une ferme allemande située à trente kilomètres de Strasbourg?!

Il est aussi intéressant de constater qu’un élu – le sieur Claude Sturni– accepte de céder aux injonctions d’un syndicaliste agricole – je choisis délibérément de rester sobre dans mes termes- et de faire annuler un événement préparé de longue date par ses services!!

Bel exemple de démocratie!!

Face à cet acte de censure manifeste, le Jardin des Sciences a rapidement rebondi en organisant à la dernière minute, en partenariat avec l’association Campus Vert– que je remercie chaleureusement-  une projection débat dans un amphithéâtre de l’Université de Strasbourg:

http://campusvert.u-strasbg.fr

Hier soir, donc quelque 150 personnes étaient présentes malgré la communication très réduite!

C’est d’autant plus remarquable que Campus Vert avait déjà projeté le film la semaine précédente: l’association m’avait invitée, mais j’avais décliné l’offre, car je pensais être à … Haguenau la semaine suivante! Je rappelle que j’avais aussi présenté mon enquête, en décembre dernier, lors d’une rencontre organisée par la librairie Kléber et le Club de la presse, où étaient présentes plus de 200 personnes.

 Je remercie donc Le Jardin des Sciences et l’Association Campus Vert pour cet acte de résistance à la censure. Je remercie aussi Mme Véronique Le Tan de la mairie de Haguenau, qui a beaucoup oeuvré pour que soit maintenue la projection, et qui était présente hier dans l’amphithéâtre. Je remercie, enfin, Mr. Philippe Muller, producteur des Soirées Thema de ARTE, qui était aussi présent pour souligner son attachement à la « liberté d’informer« . Je remercie, enfin, tous ceux et celles qui se sont mobilisées très rapidement pour que les pratiques anti-démocratiques de la FDSEA soient dénoncées.

Pour ma part, j’ai décidé d’inviter l’édile alsacien peu courageux au colloque sur l’agro-écologie organisé, lundi prochain, au sénat (voir mon post précédent). Le député-maire de Haguenau aura l’occasion d’y croiser le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll, qui a promis de faire de l’agro-écologie « une force pour la France« . Il aura aussi l’occasion de voir de larges extraits du film qu’il a fait censurer sur sa commune!

 

 

 

 

Catégories : Les moissons du futur · Non classé