agriculture, amour, arte, balai, inde, mousson, paysan, près, revue, web

Revue du web : la mort est dans le pré

L’agri-dating fait tout un foin

Le concept a été créé par les J.A d’Aveyron qui ont organisé le premier agri-dating il y a deux ans. 80 personnes, dont 40 % de femmes, y ont participé. La prochaine édition se déroulera dans le cadre de la fête du maïs, septième fête de Septembre en Béarn, les 13 et 14 octobre.

Un repas, des animations, des sorties seront organisées par les Jeunes agriculteurs et les promoteurs de la fête du maïs à Laàs : un jeu de piste est également organisé ainsi que des concours de quilles, pêche, maniabilité de tracteur… mais aussi piscine, thermes et jeux à Salies ainsi qu’une soirée salsa. Le lendemain, place aux olympiades du maïs. Lire sur larepubliquedespyrenees.fr.

En Ile de France, l’Agriculture perd du terrain

En Ile-de-France, la disparition progressive des terres agricoles inquiète le monde paysan, qui s’alarme de la pression foncière liée à l’étalement urbain. Chaque année, la région perd ainsi entre 1 000 et 2 500 hectares de terres cultivables, au gré de la conjoncture économique. Et la tendance ne devrait pas s’inverser prochainement, à en juger par les projets en cours. Lire sur le Nouvelobs.

Faible mousson en Inde

Les pluies de la mousson qui s’abattent chaque été en Inde sont arrivées cette année avec retard et parcimonie, faisant craindre une sécheresse qui pourrait s’avérer catastrophique pour des centaines de millions de paysans. La mousson, qui arrose d’abord le sud de l’Inde au début de juin avant de traverser tout le pays, est cruciale pour les deux tiers de cette population de 1,2 milliard d’habitants, qui dépendent de l’agriculture pour subvenir à leurs besoins. Les pluies ont été si faibles jusqu’à présent que certains paysans ont tout simplement décidé de ne pas semer cette année. Lire sur leMonde.fr

Un paysan tué d’un coup de balai

Un agriculteur de 59 ans est mort samedi soir près de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) après avoir reçu un coup de balai, alors qu’il tentait de s’interposer dans une dispute conjugale entre sa fille et son gendre. Le gendre de 31 ans, menuisier, doit être mis en examen lundi par un juge d’instruction de Nantes pour “homicide volontaire ou violence volontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner”, a déclaré  le vice-procureur de Saint-Nazaire, Jean-Marie Blin.

 

Catégories : paysans

commentaires