architecture, bâtisseurs, documentaire, modélisation 3D, reconstitution

Un OFNI dans la cathédrale ?

C’était un mardi d’été qui s’annonçait beau et ensoleillé, bien qu’il fasse encore frais sous la voûte de la Cathédrale de Strasbourg… Pour cause, il était cinq heures du matin. Un « Objet Filmant Non Identifié » s’élevait au sein de l’édifice… Retour sur une journée de tournage peu orthodoxe.

CATHEDRALE STRASBOURG BALLON

Pas de panique, ce sont les équipes de tournage qui s’attellent à l’une des opérations les plus spectaculaires de la réalisation du documentaire : fixer deux caméras perfectionnées, permettant de tourner en 3D relief, sous un ballon dirigeable de huit mètres de long ! Pas facile cet exercice, m’a-t-on dit, car il faut manœuvrer l’engin, et mieux vaut ne rien casser, cela ferait mauvais genre dans une cathédrale… En tout cas, on en a tiré des images saisissantes au final, que vous avez peut être aperçues dans la bande-annonce la semaine dernière.

Mais de l’avis de l’équipe, la meilleure manière de circuler librement dans les moindres recoins de l’édifice, c’est à partir de la modélisation 3D réalisée par Stéphane Potier. Sept ans de travail pour cet architecte afin de reconstituer la cathédrale pierre par pierre, époque par époque. Grâce à elle, on peut même traverser les murs, virtuellement bien sûr… Vous pourrez aussi l’explorer sous toutes ses coutures dans le webdoc déjà évoqué sur ce blog. La ville de Strasbourg itself sera reconstituée à différentes périodes par le studio allemand Luxx

modélisation 3D cathedrale strasbourg

Voici un petit bout du modèle 3D… – Inventive Studio, Stéphane Potier, architecte pour la Fondation de l’Oeuvre Notre-Dame.

Alors certes, ce n’est pas qu’avec un feu d’artifice technique qu’on réalise un bon film, sinon « 300 » serait présenté en cours d’histoire-géo (ce que je déconseille). Mais avec un réalisateur spécialiste de la reconstitution tel que Marc Jampolsky au porte-voix (Nom de Code : Poilus d’Alaska, Les Mystères de Kyys la Chaman), l’Histoire des bâtisseurs s’est faîte saga documentaire ! Du coup, au cours du tournage, la cathédrale a accueilli du beau monde, et d’époque ! Un figurant, comme beaucoup issu de la communauté de joueurs de « Grandeur Nature » est venu accompagné… d’un cochon !, qui, pendant quelques heures, a pu fouler du sabot les pavés de la Cathédrale.

Je vous laisserai découvrir pourquoi… avec la semaine prochaine, une interview du réalisateur et du producteur. Mais pas d’inquiétude, aucun animal n’a été blessé pendant ce tournage.

Edouard

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=7lRYAVrLs00[/youtube]

Qui est derrière ce blog ? Je m’appelle Edouard, je fais partie de l’équipe de production, en charge de la com’ web. J’ai suivi l’évolution du projet de près et j’entends ici vous en parler. Ce blog, c’est les backstages du Défi des Bâtisseurs !

http://www.arte.tv/cathedrale – Le Défi des bâtisseurs, un projet transmedia et un webdoc autour de la cathédrale de Strasbourg

Catégories : Film documentaire

Comments