appli, architecture médiévale, bâtisseur, cathedrale, documentaire, storytelling, transmedia, weave, webdoc

Envie de construire votre cathédrale ?

Comprendre la construction des cathédrales, c’est bien, les ériger, c’est mieux. Partant de ce principe, et avec les outils techniques à notre disposition, notre projet transmédia vous proposera d’aller plus loin dans la reconstitution historique !

Cathedrale 3D

Inventive Studio, Stéphane Potier, architecte pour la Fondation de l’Oeuvre Notre-Dame

Dans cette interview, Cédric Bonin, producteur, et Julien Aubert, story architect, nous décrivent les ressorts du dispositif transmédia :

Edouard : Pourquoi s’être lancé dans cette aventure ?

Cédric Bonin : Lors du tournage d’une vidéo d’art dans la flèche de la Cathédrale que nous produisions pour les Musées de Strasbourg, l’idée nous est venue de l’explorer de l’intérieur, de donner des réponses à cette question que tout le monde se pose : sans ordinateurs, sans machines, comment ces hommes du Moyen-Age ont ils pu construire un tel édifice, si haut et si fin à la fois ? Peu de temps après, je rencontrais l’architecte Stéphane Potier qui venait de finaliser une modélisation informatique complète de la cathédrale pour l’Œuvre  Notre Dame en charge du bâtiment. La maquette était si précise qu’elle permettait de la construire et de la déconstruire virtuellement pierre par pierre. Nous pensions alors la placer au cœur de l’histoire d’un grand film.

L’idée de faire le film en relief est venue également très tôt. Pour restituer l’architecture gothique, le vertige de la flèche, la découverte en immersion dans le bâtiment, quoi de mieux que la 3D relief ?

Dès le départ, nous avons eu le sentiment qu’un tel projet de film devait s’inscrire dans un dispositif transmédia innovant pour prolonger la portée de ces reconstitutions historiques sur les mobiles des très nombreux visiteurs de la cathédrale et sur le web.

Julien Aubert Cédric Bonin

Edouard : Comment s’articule le projet sur les différents médias ?

CB : Chaque média est un point d’entrée dans le dispositif. Des spectateurs découvriront le film en premier, ils pourront poursuivre l’aventure du « Défi des Bâtisseurs » sur le net et sur leurs smartphones. D’autres découvriront le webdoc en premier et auront envie de voir le film ou de poursuivre l’expérience sur leur mobile. Et les visiteurs de l’édifice (4 millions de touristes chaque année) qui feront une visite augmentée et unique du bâtiment via leur smartphone, auront forcément envie de prolonger la découverte sur le web ou en regardant le film.

Julien Aubert : Le film raconte l’histoire des maîtres d’œuvres qui ont participé à l’élévation de la façade de la cathédrale. Le spectateur découvrira que les bâtisseurs avaient le souci d’assurer une cohérence avec le travail de leurs prédécesseurs. Les fantastiques images et la 3D donneront à chacun l’envie de toucher la cathédrale. Dans le webdoc, le spectateur aura l’impression de passer derrière l’écran puisqu’il incarnera un architecte contemporain qui se voit confier la mission de concevoir une seconde tour à la cathédrale. Il aura accès à un outil de conception de tour, il écrira la suite du film en quelque sorte. Il lui sera demandé de rentrer en contact avec des experts ; il deviendra acteur du documentaire. Dans l’application, l’utilisateur, sur place, sera plongé dans les scènes de reconstitution du film comme s’il était derrière la caméra. Dans la peau de l’architecte, il enquêtera pour découvrir les secrets de la cathédrale que le film n’a pas explorés.

Edouard : Quel intérêt pour le spectateur qui regardera le film le samedi 15 décembre ?

CB : Le film est un docu-fiction de 90 minutes, il ne peut tout raconter mais ouvre des portes vers d’autres histoires tout aussi passionnantes. Sur les médias connectés, le spectateur pourra donc manipuler les animations 3D et les documents originaux en compagnie d’experts et comparer des faits évoqués dans le film.

JA : Le film permet à l’utilisateur de comprendre les enjeux de cette construction monumentale. Le webdoc donne le temps au spectateur d’en explorer les détails. Pourquoi tant de décoration sur la cathédrale ? Pourquoi une seule tour ? Grâce à une mise en scène immersive à la première personne, l’internaute se plongera dans les questions que le film aura fait germer en lui. Il rencontrera aussi le réalisateur, Marc Jampolski, et pourra lui poser des questions dans la salle de montage du film.

Edouard : En quoi ce projet transmédia est innovant ?

JA : Pour le webdoc, nous avons cherché à créer une expérience totalement nouvelle, un webdoc gamifié ! Nous nous sommes inspiré des jeux vidéos pour offrir une expérience incarnée. Nous avons écris un scénario qui donne un rôle à l’internaute dans l’histoire du bâtiment. En incarnant un architecte, il apportera sa pierre à l’édifice. Le joueur a un vrai but à son enquête : il doit comprendre l’âme de la cathédrale pour sophistiquer sa construction. De plus, une facette de l’application mobile fait partie intégrante du jeu. Réaliser des missions avec l’application permet au joueur d’avancer sur son projet.

Enfin, les touristes qui auront téléchargé l’application pourront admirer et voter pour les projets de seconde tour réalisés par les joueurs sur le web…

On vous en dit plus sur ce blog le prochain jour du Seigneur !

Edouard

 

Qui est derrière ce blog ? Je m’appelle Edouard, je fais partie de l’équipe de production, en charge de la com’ web. J’ai suivi l’évolution du projet de près et j’entends ici vous en parler. Ce blog, c’est les backstages du Défi des Bâtisseurs !
http://www.arte.tv/cathedrale – Le Défi des bâtisseurs, un projet transmedia et un webdoc autour de la cathédrale de Strasbourg

Catégories : Transmedia

Comments