bâtisseurs, jeu, tour, transmedia, webdoc

Et si elle avait une deuxième tour, cette cathédrale ?

C’est vrai après tout, une cathédrale si symétrique sur les 66 premiers mètres de sa hauteur, avant 76 mètres d’élancée en solitaire… Il n’y a que moi que ça choque ? Fort heureusement, notre webdoc entend combler cet espace vide. Virtuellement.  

Strasbourg cathédrale seconde tour étoiles

Inventive Studio, Stéphane Potier, architecte pour la Fondation de l’Oeuvre Notre-Dame.

 

Ce ne fut pas une mince affaire que de décrocher les deux gamers de l’équipe de leur écran d’ordinateur, car tout le monde est au taquet pour finir ce webdoc le 10 décembre, mais Julien, le Story architect, et Maxime, le Game designer ont pu m’en dire un peu plus sur cette facette du projet !

Edouard : Julien, quels experts rencontrera-t-on dans le webdoc ?

Julien Aubert : Nous allons poursuivre l’exploration de l’histoire de la construction de la cathédrale, débutée dans le film documentaire [lien], avec l’aide d’intervenants. Le joueur va rencontrer quatre experts de ce monument, dont trois inédits ; Stéphane Potier, l’architecte concepteur de la maquette 3D de la cathédrale, Cécile Dupeux la conservatrice du musée de l’Œuvre Notre Dame, Anne-Christine Brehm, historienne en architecture, et Marc Jampolsky, le réalisateur du film. Chacun accueille le joueur dans le lieu où il effectue son activité professionnelle et lui propose de consulter les documents sur lesquels il travaille.

Julien Aubert Maxime Ruel

Edouard : Il paraît que le concept de ce webdoc est inspiré des jeux vidéo. A quel type de jeu-vidéo ?

Maxime Ruel : Déjà, le webdoc en lui-même s’apparente à un Serious Game avec du Point & Click. Imbriqué, le « Tower Builder » est lui un jeu de construction, un peu à la manière des Lego, permettant de laisser libre court à son imagination, avec un mélange de jeux de réflexion (cohérence entre les pièces choisies) et de simulation (construction d’une tour).

Camera Strasbourg

Avec l’équipe, on finit toujours par faire quelque chose pour se faire remarquer, quand on filme dans les rues de Strasbourg…

Edouard : Qu’est ce qui fait de ce webdoc une expérience totalement différente de ce que l’on a déjà vu sur le web ?

Julien Aubert : Le point de vue subjectif, procédé très utilisé dans le jeu vidéo, met l’utilisateur dans la peau d’un architecte, c’est l’internaute qui sera le héros. Notre webdoc est un vrai jeu car il propose différents niveaux de jouabilité, de « gameplay » comme on dit dans le jargon. Nous avons rendu la consultation de vidéos et de documents plus ludiques par de l’interactivité (contrôleur de vitesse de lecture, comparateur de hauteurs…). Ensuite, chaque action est récompensée par l’obtention de pièces de construction, qui permettront au joueur de concevoir une seconde tour plus élaborée.

Ok, vaste projet, avec un documentaire informatif ET un webdoc qui est un jeu. ET une appli, dont je vous parle la semaine prochaine. Mais du coup, il ne vous reste qu’un mois pour vous entraîner à bâtir, alors faîtes comme moi, regardez comment s’y prennent les autres… Tiens, ces deux fondus, sur le célèbre Minecraft par exemple, n’ont plus assez de place pour construire la tour !, mais ça vaut quand même le coup d’œil

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=3Vd6QxfOTpQ[/youtube]

Edouard

Qui est derrière ce blog ? Je m’appelle Edouard, je fais partie de l’équipe de production, en charge de la com’ web. J’ai suivi l’évolution du projet de près et j’entends ici vous en parler. Ce blog, c’est les backstages du Défi des Bâtisseurs !

 

http://www.arte.tv/cathedrale – Le Défi des bâtisseurs, un projet transmedia et un webdoc autour de la cathédrale de Strasbourg

Catégories : Webdocumentaire

Comments