le rite

le rite : Pâques chez les Weinborn

Karambolage 115 - 8 avril 2007
Nous voici à Hambourg chez Monsieur et Madame Weinborn et leurs enfants Ralf et Elisa. Vous les connaissez déjà, nous avons passé le réveillon de Noël avec eux. Eh bien, nous les retrouvons aujourd’hui pour la fête de Pâques.

 

1531628 - weinborn_4.jpg

Nous voici donc à Hambourg, où Monsieur et Madame Weinborn ont la gentillesse de nous accueillir à nouveau. Comme vous pouvez le constater, les enfants Ralf et Elisa semblent ne semblent pas avoir eu trop de mal à trouver les œufs de Pâques. Mais revenons en arrière. Car les festivités de Pâques ont commencé, il y a une semaine à peu près chez les Weinborn. Ainsi, Madame Weinborn a commencé par cuire des dizaines d’œufs durs. Inutile de rappeler que grâce au génial pique-œuf que les Français se refusent toujours à adopter, les œufs de Madame Weinborn sont impeccables. Pendant ce temps, Monsieur Weinborn, lui, s’est époumoné à vider des tonnes d’œufs crus. Ralf et Elisa ont alors transformé la cuisine en véritable laboratoire.
 

1531604 - weinborn_1.jpg

En Allemagne, on colorie les œufs durs avec des colorants spéciaux qui se vendent sous forme de comprimés ou de feuilles. Voilà, on verse de l’eau bouillante, maintenant, il faut plonger délicatement les œufs durs dans ce liquide coloré. Il suffit d’attendre quatre à cinq minutes … Regardez comme ces œufs ressortent avec des couleurs éclatantes ! Voilà, quand les œufs sont secs, on les met dans de jolies corbeilles, c’est très décoratif. Un autre après-midi, les enfants ont décoré les coquilles d’œufs que leur père avait soigneusement vidées, comme vous l’avez vu.
 

1531632 - weinborn_3.jpg

Gouache, décalcomanies, les enfants ont réalisé leurs chefs d’œuvre tandis que Madame Weinborn se livrait à une tâche délicate : regardez quelle astuce elle utilise pour fixer le fil aux œufs décorés. Les enfants ont ensuite accroché leurs œufs aux branches d’un grand rameau de forsythia que Madame Weinborn a acheté au marché. Les images que vous voyez maintenant ont été tournées ce matin, Madame Weinborn a dressé la table du petit-déjeuner dans le salon, une table festive, comme pouvez le voir.

Toute la famille Weinborn se livre à un petit jeu : chacun choisit un œuf et cherche à casser l’œuf du voisin tout en préservant le sien. Gros bout contre gros bout, petit bout contre petit bout… Vous voyez Ralf poser son œuf sur cette machine que les Allemands appellent aussi parfois Ostereierhackmaschine : machine à trancher les œufs de Pâques. Voilà, Ralf garnit maintenant son Brötchen, son petit pain. Miam.

Pardon, le fait que le blanc de l’œuf soit violet ? Parfaitement inoffensif, c’est écrit sur le sachet du colorant ! Ensuite, la famille est partie au grand complet chez les parents de Monsieur Weinborn, car ceux-ci ont la chance d’avoir un jardinet derrière leur pavillon.
 

1531630 - weinborn_5.jpg

Les enfants se sont précipités dans le jardin à la recherche des œufs et des…lièvres. Oui, en Allemagne, c’est le Osterhase, le lièvre de Pâques qui apporte les œufs. Vous trouvez cela curieux ? Pourquoi, vous trouvez plus vraisemblable qu'en France ce soient les cloches qui, en revenant de Rome, apportent les œufs dans les jardins ?

 

Texte : Claire Doutriaux

Image : Christine Gensheimer & Timo Katz

 

Cliquez ici pour le commander

le rite : Pâques chez les Weinborn est disponible sur le DVD 5