Thema

28 minutes

Mon enfance à Mossoul / Crimes de guerre : l’Occident, seul juge du monde ?

Actu & société -
44 min
  • Comment (re)voir ce programme Descendre

    • Diffusion :
    • jeudi 17 novembre à 20h05
    • Disponible en direct : oui
    • En ligne du 17 novembre au 24 novembre 2016
    VOD-DVD

    Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

    Rappel par e-mail

    heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

    ARTE vous garantit que l’adresse e-mail fournie servira uniquement à l'envoi de ce rappel.

J'AI PASSÉ MON ENFANCE À MOSSOUL La coloriste Brigitte Findakly et le dessinateur Lewis Trondheim racontent l'enfance de la première à Mossoul dans "Coquelicots d'Irak". CRIMES DE GUERRE : L'OCCIDENT, SEUL JUGE DU MONDE ? Débat avec l’écrivain Jean-Christophe Rufin, le journaliste Francis Kpatindé et la vice-présidente d’Amnesty International Cécile Coudriou.

J'AI PASSÉ MON ENFANCE À MOSSOUL Elle naît à Mossoul et grandit dans une Irak plus libre, qu’elle sera pourtant contrainte de quitter en 1971. Elle y reviendra à plusieurs reprises mais n’y exercera pas son métier de coloriste de bande dessinée. Lui, naît à Fontainebleau, apprivoise dans sa jeunesse une façon de dessiner loin des conventions, et cofonde sa structure d’édition de bande dessinée L’Association. Brigitte Findakly et Lewis Trondheim se rencontrent à l’atelier Nawak en 1991 et demeurent inséparables 25 ans plus tard. De leur passion commune et de leur complicité naîtra l’album Coquelicots d’Irak, exutoire de Findakly après le choc de l’invasion de sa ville natale par Daech en 2014. Brigitte Findakly et Lewis Trondheim sont nos invités.

CRIMES DE GUERRE : L'OCCIDENT, SEUL JUGE DU MONDE ? "Ne partez pas !", a clamé le président de la 15e Assemblée des États parties au Statut de Rome de la CPI, Sidiki Kaba, durant l’ouverture de la réunion à la Haye. Ce message s’adresse aux pays qui ont récemment annoncé leur retrait de la CPI (Afrique du Sud, Burundi, Gambie) ou qui prévoient de le faire comme la Russie, dénonçant un aveuglement de la Cour concernant les crimes de guerre occidentaux. Ce matin c’est le président philippin qui suivait le mouvement, "excédé par les critiques" à l’encontre de sa politique violente. La juridiction internationale est-elle défaillante ? Pour en parler nous recevons l’écrivain et membre de l’Académie française Jean-Christophe Rufin, le journaliste et enseignant à Science Po Francis Kpatindé, et la vice-présidente d’Amnesty International et professeure à Paris 13 en sciences de la communication Cécile Coudriou.

Générique
  • Présentation :Élisabeth Quin
  • Pays :France
  • Année :2016
  • Origine :ARTE F
Commentaires (0)