Thema

28 minutes

Célhia de Lavarène / Calais : est-ce vraiment la fin du plus grand bidonville d’Europe ?

Magazine -
41 min
  • Comment (re)voir ce programme Descendre

    • Diffusion :
    • lundi 24 octobre à 20h05
    • Disponible en direct : oui
    • En ligne du 24 octobre au 31 octobre 2016
    VOD-DVD

    Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

    Rappel par e-mail

    heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

    ARTE vous garantit que l’adresse e-mail fournie servira uniquement à l'envoi de ce rappel.

CÉLHIA DE LAVARÈNE raconte dans "Les étoiles avaient déserté le ciel" les coulisses de l'ONU. CALAIS : LA FIN DU PLUS GRAND BIDONVILLE D’EUROPE ? Débat avec Violaine Carrère, chargée d'études au Groupe d'information et de soutien des immigrés, Jean-Sébastien Ferjou, fondateur d'Atlantico, et Shoshana Fine, docteure en sciences politiques et spécialiste des migrations européennes.

CÉLHIA DE LAVARÈNE : J’AI VU LES CASQUES BLEUS VIOLER, VOLER, PILLER Célhia de Lavarène menait en apparence une vie comblée jusqu’à ce qu’elle décide à l’âge de 30 ans de prendre un tournant dans sa vie et de tout quitter pour devenir journaliste à New York et parcourir le monde. Au fil de ses reportages, elle côtoie des responsables de l'ONU, et finira par y travailler de 1992 à 2005. Mais ses missions l’amènent à découvrir une institution fragile, loin des réalités du terrain où les casques bleus se croient tout permis, et avec à sa tête des gens peu compétents. Célhia de Lavarène raconte dans "Les étoiles avaient déserté le ciel", paru le 20 octobre 2016, les coulisses d’une ONU qui se retrouve aujourd'hui cantonnée à un rôle d’observateur impuissant. Elle est notre invitée.

CALAIS : EST-CE VRAIMENT LA FIN DU PLUS GRAND BIDONVILLE D’EUROPE ?Un premier car de migrants a quitté la "jungle" de Calais ce lundi matin, marquant le début de l'évacuation du plus grand bidonville de France où vivent 6 000 à 8 000 personnes. Soixante cars doivent emmener dans la journée les migrants et réfugiés vers l'un des 451 Centres d'accueil et d'orientation (CAO) ouverts dans les quatre coins de la France. "Si on arrive à orienter 2 000 à 2 500 personnes lundi, c'est très bien", estime Didier Leschi, directeur général de l'Ofii (Office français de l'immigration et de l'intégration). La destruction des abris de fortune par des mini-pelleteuses commencera, elle, dès mardi. La ville de Calais, qui connaît l’arrivée de migrants en route vers l’Angleterre depuis presque vingt ans, se trouvait depuis deux ans face à un afflux particulièrement exponentiel. Pour en parler, nous accueillons ce soir Violaine Carrère, chargée d'études au Groupe d'information et de soutien des immigrés, Jean-Sébastien Ferjou, fondateur d'Atlantico, et Shoshana Fine, docteure en sciences politiques et spécialiste des migrations européennes.

Générique
  • Présentation :Élisabeth Quin
  • Pays :France
  • Année :2016
  • Origine :ARTE F
Commentaires (0)
  • En lire plus

    CÉLHIA DE LAVARÈNE : J’AI VU LES CASQUES BLEUS VIOLER, VOLER, PILLER Célhia de Lavarène menait en apparence une vie comblée jusqu’à ce qu’elle décide à l’âge de 30 ans de prendre un tournant dans sa vie et de tout quitter pour devenir journaliste à New York et parcourir le monde. Au fil de ses reportages, elle côtoie des responsables de l'ONU, et finira par y travailler de 1992 à 2005. Mais ses missions l’amènent à découvrir une institution fragile, loin des réalités du terrain où les casques bleus se croient tout permis, et avec à sa tête des gens peu compétents. Célhia de Lavarène raconte dans "Les étoiles avaient déserté le ciel", paru le 20 octobre 2016, les coulisses d’une ONU qui se retrouve aujourd'hui cantonnée à un rôle d’observateur impuissant. Elle est notre invitée.

    CALAIS : EST-CE VRAIMENT LA FIN DU PLUS GRAND BIDONVILLE D’EUROPE ?Un premier car de migrants a quitté la "jungle" de Calais ce lundi matin, marquant le début de l'évacuation du plus grand bidonville de France où vivent 6 000 à 8 000 personnes. Soixante cars doivent emmener dans la journée les migrants et réfugiés vers l'un des 451 Centres d'accueil et d'orientation (CAO) ouverts dans les quatre coins de la France. "Si on arrive à orienter 2 000 à 2 500 personnes lundi, c'est très bien", estime Didier Leschi, directeur général de l'Ofii (Office français de l'immigration et de l'intégration). La destruction des abris de fortune par des mini-pelleteuses commencera, elle, dès mardi. La ville de Calais, qui connaît l’arrivée de migrants en route vers l’Angleterre depuis presque vingt ans, se trouvait depuis deux ans face à un afflux particulièrement exponentiel. Pour en parler, nous accueillons ce soir Violaine Carrère, chargée d'études au Groupe d'information et de soutien des immigrés, Jean-Sébastien Ferjou, fondateur d'Atlantico, et Shoshana Fine, docteure en sciences politiques et spécialiste des migrations européennes.

  • Vidéos recommandées
  • Générique
    • Présentation :Élisabeth Quin
    • Pays :France
    • Année :2016
    • Origine :ARTE F
  • Bonus et extrait
  • Commentaires