28 minutes

28 minutes

vendredi 22 juillet à 20h05 (43 min)

28 minutes

Le club

vendredi 22 juillet à 20h05 (43 min)

Le dessinateur Yakana, le sociologue Jean Viard, l'éditorialiste au Sunday Telegraph Anne-Elisabeth Moutet et l'écrivaine Abnousse Shalmani reviennent sur l'attentat de Nice et ses répercussions dans la société française, puis débattent du déclin militaire de Daech et de son impact chez nous.

Chaque vendredi, nous retrouvons notre club d'intellectuels pour revenir sur l'actualité de la semaine. Aujourd'hui, le dessinateur Yakana, le sociologue Jean Viard, l'éditorialiste au Sunday Telegraph Anne-Elisabeth Moutet et l'écrivaine Abnousse Shalmani ont répondu à l'appel.

Nous parlerons de l'attentat à Nice. Une semaine après, la France semble divisée sur la conduite à tenir. L'état d'urgence a été prolongé jusqu'en janvier 2017 par les députés à l'Assemblée nationale après un débat houleux sur la sécurité dans notre pays. Certaines manifestations publiques ont été interdites faute d'un encadrement sécuritaire suffisant. La France est-elle au bord de la crise de nerfs ? Nous débattrons également du déclin militaire de Daech et de son impact chez nous. Y a-t-il un lien avec les attentats qui touchent de plus en plus la France ?

Olivia Gesbert évoque le message du maire de Londres émis sur Twitter, "London is open", qui lance un signal d'ouverture aux entreprises et aux européens, après le choix du Brexit le mois dernier.

Quant au duel de la semaine d'Anne Rosencher, il oppose Michelle Obama et Melania Trump, la femme du candidat républicain, accusée d'avoir copié des passages d'un ancien discours de la Première dame lors de son allocution à la convention républicaine.

Claude Askolovitch nous raconte son histoire de la semaine, celle d'un jeune homme de 24 ans, mort après avoir été arrêté par les gendarmes mardi dernier à Beaumont-sur-Oise, et des émeutes qui ont suivi.

La Une internationale de la semaine est celle du quotidien Die Tageszeitung, aussi appelé le Taz, du mercredi 20 juillet, sur laquelle une série de questions est posée suite à la revendication par Daech de l'attaque en Bavière.

Dans la séquence décalée "Dérive des continents", Benoît Forgeard donne aux chefs d'État quelques conseils pour soigner leur popularité, à commencer par le président Erdogan largement réélu à l'automne dernier.

Présentation:  Renaud Dely