Thema

Les banlieues de la ligne 148

Documentaire -
82 min
  • Comment (re)voir ce programme Descendre

    • Diffusion :
    • dimanche 13 novembre à 02h55
    • mardi 8 novembre à 22h55
    • Disponible en direct : oui
    • En ligne du 8 novembre au 15 novembre 2016
    VOD-DVD

    Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

    Rappel par e-mail

    heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

    ARTE vous garantit que l’adresse e-mail fournie servira uniquement à l'envoi de ce rappel.

À travers le parcours, de Bobigny à Aulnay-sous-Bois, du bus 148, que conduisit un temps Samy Amimour, l’un des terroristes du Bataclan, un état des lieux contrasté de la banlieue française.

Comment comprendre les processus à l’œuvre dans la radicalisation de garçons anonymes devenus meurtriers de masse ? S’appuyant sur le parcours de Samy Amimour, l’un des terroristes du Bataclan morts le 13 novembre 2015 et ancien conducteur du bus 148, l’auteur de ce documentaire propose une radiographie partielle de la banlieue française, en suivant l’itinéraire de la ligne, de Bobigny à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Né en 1987, Samy Amimour a grandi à Drancy, dans une famille d’origine algérienne tolérante et ouverte. Bachelier, il commence à travailler à la RATP en 2012, avant d'épouser l'idéologie salafiste puis de rejoindre les rangs de Daech en Syrie, un an plus tard.

Quartiers sensibles

À travers les souvenirs de ses anciens collègues émerge un portrait en clair-obscur, tandis que Hassen Chalghoumi, imam médiatisé de Drancy, partisan du dialogue inter-religieux, s’efforce d’expliquer la perméabilité des jeunes à l’islam radical qu’ils découvrent sur Internet. Entre dérives et intégration réussie, tensions et solidarité, se compose peu à peu une image contrastée des "quartiers sensibles" de la Seine-Saint-Denis, dont le film revisite l’histoire récente, de la douloureuse mémoire du camp de Drancy à la reconquête par la droite de cet ancien bastion communiste. Au fil du voyage, de cités en matins blafards, se croisent Thierry Meignen, le maire LR du Blanc-Mesnil, et Amina Khali, son adjointe, une ancienne directrice d’école communiste, ou encore l'ex-commissaire de police Sammy Ghozlan, héraut de la lutte contre l'antisémitisme, qui a fini par quitter Drancy pour Israël. Chacun apporte son éclairage, à l’aune de son vécu et de ses convictions.

Générique
  • Réalisation :Grit Lederer, Alexander Smoltczyk
  • Pays :Allemagne
  • Année :2016
  • Origine :RB
Commentaires (0)