Spring Breakers

vendredi 29 juillet à 1h45 (87 min)

La virée de quatre étudiantes, parties en Floride pour le rituel orgiaque du spring break... Avec James Franco, une immersion hypnotique et violente dans la culture pop, signée Harmony Korine.

Dans les facs américaines, l'appel du spring break se fait sentir. Ses copines de l'église ont beau la mettre en garde, Faith brûle de partir en Floride avec Candy, Brit et Cotty. Mais l'adolescente est fauchée. Pour l'aider, ses copines braquent un fast-food avec un faux pistolet (ici à eau) "comme dans un jeu vidéo". Puis c'est l'éclate tant attendue : zigzags en scooter, coucher de soleil rose bonbon, déluge d'hormones, orgie de gestes obscènes, d'alcool et de drogues, sous l'oeil goguenard des dealers du coin. Mais le quatuor se fait arrêter par la police. Grand seigneur, Alien, rappeur et caïd local, paie leur caution et les entraîne dans son sillage, mix de brutalité gangsta, de décontraction et de tendres divagations, ce qui ravit Brit, Candy et Cotty, mais fait flipper Faith...

Candeur infernale

Harmony Korine ne cache rien du milieu frelaté dans lequel s'ébattent ses diaboliques nymphettes, à l'unisson d'une jeunesse dorée américaine, indifférente aux autres. Il n'occulte pas non plus la candeur infernale avec laquelle celles-ci commettent des horreurs ou débitent les phrases creuses censées rassurer leurs parents. Mais l'ex-scénariste de Kids, de Larry Clark, toujours fasciné par l'adolescence, n'adopte pas pour autant une posture dénonciatrice et effectue ici un grisant plongeon dans la culture jeune et pop, dans ce qu'elle a de plus vain et de plus violent, mais aussi de plus désirable. Ce n'est pas un hasard s'il a confié le rôle de Faith à une ex-égérie Disney, Selena Gomez. Entre trip et rêve éveillé, Harmony Korine entrecroise langoureusement les univers : couleurs girly, motifs hawaïens, gestuelle porno, arrogance, religiosité et pensée diluées dans la ganja s'entremêlent, montrant ce qui, dans cet univers, anesthésie et séduit à la fois.

Image:  Benoît Debie
Montage:  Douglas Crise
Musique:  Cliff Martinez, Skrillex
Production:  Muse Productions, O'Salvation, Division Films, Iconoclast, Rabbit Bandini Productions, Radar Pictures
Producteur/-trice:  Chris Hanley, Jordan Gertner, David Zander, Charles-Marie Anthonioz
Réalisation:  Harmony Korine
Scénario:  Harmony Korine
Avec :
James Franco
Vanessa Hudgens
Selena Gomez
Ashley Benson
Rachel Korine
Gucci Mane