Thema

L'homme qui n'a pas d'étoile

Film -
86 min
  • Comment (re)voir ce programme Descendre

    • Diffusion :
    • lundi 19 décembre à 20h50
    • mercredi 21 décembre à 13h35
    • Disponible en direct : non
    • Disponible en ligne : non
    VOD-DVD

    Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

    Rappel par e-mail

    heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

    ARTE vous garantit que l’adresse e-mail fournie servira uniquement à l'envoi de ce rappel.

Un cow-boy lutte contre l’utilisation du fil de fer barbelé qui commence à hérisser les prairies de l’Ouest américain... Dix ans après "Duel au soleil", King Vidor signait ce western trépidant servi par un Kirk Douglas survolté à l’humour grinçant.

Dempsey Rae voyage clandestinement et sans embûche à bord d’un train de marchandises, jusqu’au moment où il doit voler au secours d’un jeune homme, Jeff Jimson, soupçonné du meurtre d’un contrôleur. Il réussit à prouver son innocence, avant de le prendre sous son aile. Parvenus dans une petite bourgade, les deux hommes sont engagés au ranch de Reed Bowman, une femme séduisante et ambitieuse, en conflit avec son voisin, Tom Cassidy, qui a entrepris de protéger ses terres en employant du fil de fer barbelé. Dempsey, qui déteste ces nouvelles clôtures, accepte de prêter main-forte à sa patronne dont il est tombé sous le charme…

Humour et rebondissements

Dix ans après Duel au soleil, L’homme qui n’a pas d’étoile (pas celle du shérif, mais celle des cieux qui sert de guide) signe le retour de King Vidor au western pour ce qui devait être, au départ, un petit film tourné en trois semaines – en raison de l’agenda de Kirk Douglas – et qui est devenu un classique du genre. La prestation de la star en cow-boy haut en couleur à l’humour débridé, dissimulant mal une blessure secrète, a largement contribué au succès de ce film en Technicolor au thème brillamment développé et mis en scène à un train d’enfer : un individualiste forcené prend conscience que le monde autour de lui évolue et qu’il doit suivre son inéluctable course s’il veut rester dans le coup.

Générique
  • Auteur :Dee Linford
  • Montage :Virgil Vogel
  • Musique :Joseph Gershenson, Arnold Hughes, Frederick Herbert
  • Production :Universal International Pictures, Universal International Pictures
  • Producteur/-trice :Aaron Rosenberg
  • Réalisation :King Vidor
  • Scénario :Borden Chase, D.D. Beauchamp
  • Avec : Kirk Douglas
    Jeanne Crain
    Claire Trevor
    William Campbell
    Richard Boone
    Jay C. Flippen
  • Pays :Etats-Unis
  • Année :1955
  • Origine :ZDF
Commentaires (0)
  • En lire plus

    Dempsey Rae voyage clandestinement et sans embûche à bord d’un train de marchandises, jusqu’au moment où il doit voler au secours d’un jeune homme, Jeff Jimson, soupçonné du meurtre d’un contrôleur. Il réussit à prouver son innocence, avant de le prendre sous son aile. Parvenus dans une petite bourgade, les deux hommes sont engagés au ranch de Reed Bowman, une femme séduisante et ambitieuse, en conflit avec son voisin, Tom Cassidy, qui a entrepris de protéger ses terres en employant du fil de fer barbelé. Dempsey, qui déteste ces nouvelles clôtures, accepte de prêter main-forte à sa patronne dont il est tombé sous le charme…

    Humour et rebondissements

    Dix ans après Duel au soleil, L’homme qui n’a pas d’étoile (pas celle du shérif, mais celle des cieux qui sert de guide) signe le retour de King Vidor au western pour ce qui devait être, au départ, un petit film tourné en trois semaines – en raison de l’agenda de Kirk Douglas – et qui est devenu un classique du genre. La prestation de la star en cow-boy haut en couleur à l’humour débridé, dissimulant mal une blessure secrète, a largement contribué au succès de ce film en Technicolor au thème brillamment développé et mis en scène à un train d’enfer : un individualiste forcené prend conscience que le monde autour de lui évolue et qu’il doit suivre son inéluctable course s’il veut rester dans le coup.

  • Vidéos recommandées
  • Générique
    • Auteur :Dee Linford
    • Montage :Virgil Vogel
    • Musique :Joseph Gershenson, Arnold Hughes, Frederick Herbert
    • Production :Universal International Pictures, Universal International Pictures
    • Producteur/-trice :Aaron Rosenberg
    • Réalisation :King Vidor
    • Scénario :Borden Chase, D.D. Beauchamp
    • Avec : Kirk Douglas
      Jeanne Crain
      Claire Trevor
      William Campbell
      Richard Boone
      Jay C. Flippen
    • Pays :Etats-Unis
    • Année :1955
    • Origine :ZDF
  • Bonus et extrait
  • Commentaires